Leaderboard Ad

Beni : Les Forces de la MONUSCO annoncées aux côtés des FARDC sur le champ de guerre

La persistance de l’insécurité voici plus de deux décennies dans les partis Est et Nord de son territoire, entretenue par des forces obscures, la Rdc demeure depuis un cas préoccupant dans le monde. Une situation qui ne fait que se compliquer surtout avec la mosaïque guerrière en présence aux racines étrangères, telles les Adf, qui continuent de semer le deuil et la désolation avec des massacres à répétition notamment à Beni. Une situation qui a poussé ces derniers jours la population et la société civile à des vives manifestations contre la MONUSCO accusée de tous les maux.

Pas plus tard que ce vendredi 22 Novembre, le Chef de l’État Congolais Félix Tshisekedi a tenu à Kinshasa un Conseil national de sécurité. La situation sécuritaire demeure en effet préoccupante en Rdc, avec l’offensive des Fardc contre les forces négatives mais dont les représailles pèsent sur les populations civiles, ces dernières sont en train de payer de leurs vies chaque jour qui passe.

Lire également https://www.lesnews.cd/?paix-en-rdc-des-voix-s-elevent-dans-le-monde-pour-une-intervention-musclee-de-la-communaute

Parallèlement à Kinshasa et en marge de la tension populaire qui a régné ces dernières heures dans la région, il s’est tenu ce samedi 23 novembre 2019 à Beni. une réunion dit de haut niveau, laquelle a réuni les membres du conseil provincial de sécurité, le commandement des opérations Sokola 1 et les responsables et commandant de la brigade d’intervention de la MONUSCO. Au cours de la réunion, des décisions ont été prises notamment l’organisation des patrouilles mixtes FARDC-PNC-MONUSCO.

Dans une déclaration faite en public, Omar Abud, chef du bureau de la mission onusienne à Beni-Lubero annonce que « la MONUSCO est prête à mener des offensives contre les ADF. On est prêt à faire des patrouilles conjointes en ville et dans la brousse car on est là pour ça, on est là pour assurer la sécurité de la population ».

Pour sa part et après avoir confirmé la position de la MONUSCO ci-haut reprise, le gouverneur de province Carly Nzanzu Kasivita a souligné davantage la détermination du Chef de l’État Félix Tshisekedi de mettre un terme aux atrocités causées par les ADF à Beni, avant d’inviter la population à ne pas désespérer mais surtout à accompagner d’une manière ou d’une autre les efforts des Forces loyalistes engagées au front.

Partager

Envoyer un commentaire / message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.