PUB

Budget 2020 : La Gratuité de l’Enseignement, la construction du Port de Banana et la couverture santé universelle au programme

La 7ème réunion ordinaire du Conseil des ministres s’est tenu ce vendredi 25 Octobre à l’Hôtel du Gouvernement.

Tenue sous la direction du Premier ministre Sylvestre Ilunga, cette réunion a eu comme point dominant l’adoption du projet de loi de Finances de l’exercice 2020. Il est indiqué à ce sujet que le budget s’établit, en équilibre, à FC 16.895,8 milliards, en dépenses et en recettes, soit un taux d’accroissement de 63,2% par rapport aux prévisions budgétaires de l’exercice 2019.

Ce premier budget sous l’ère Félix Tshisekedi marquera l’histoire de la Rdc non seulement pour sa taille record de 10 milliards Usd, une première dans ce pays, mais aussi pour les innovations, au nombre de six qui le caractérisent. Elles s’étalent en effet comme suit :

- L’instauration de la gratuité de l’enseignement primaire entamée à partir de septembre 2019 ;
- La prise en compte progressive de la couverture santé universelle en vue de permettre l’accès de la population aux soins de santé ;
- L’opérationnalisation de la Caisse Nationale de Péréquation prévue par la Constitution ;
- Le démarrage de la construction du Port en eau profonde de Banana pour l’accostage des gros bateaux ;
- L’informatisation de la chaîne de la recette pour la traçabilité de celle-ci, la transparence et la fluidité du circuit de son exécution, dans le but de booster la collecte des recettes ;
- La mise en place d’une infrastructure financière et des marchés dans la perspective de la levée des fonds sur le marché financier intérieur pour le financement des déficits budgétaires.

De toutes ces innovations au programme, trois peuvent être classées dans le chapitre à impact visible et populaire. Il s’agit notamment de la Gratuité de l’Enseignement primaire, la Construction du port en eau profonde de Banana dans le Kongo-Central et la Couverture de santé universelle. Elles constituent en effet aux yeux de l’opinion les signes évidents du changement tant souhaité par plus d’un Congolais.

Partager

Envoyer un commentaire / message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.