Leaderboard Ad

Incroyable ! Un jeune couple victime d’un...

Incroyable ! Un jeune couple victime d’un incendie après deux semaines de noces

Kinshasa la capitale de la Rdc est connue comme une agglomération pleine de vie et de chaleur. Une ville où chaque soir et même peu avant, les débits des boissons, nganda et autres boîtes de nuit sont bondés du monde avec tous leurs corollaires… Se marier dans la trentaine équivaut pour le jeune homme ou la jeune femme à un véritable sacrifice. Ils ne sont en tout cas pas nombreux de cette génération à s’engager au mariage sans une quelconque contrainte.

Et pourtant, quelque part dans un quartier de la commune de Ngaliema, Meschak et Nouchka se sont engagés à convoler en justes noces. Tous les deux sont des encadreurs spirituels des plus jeunes dans leur paroisse. Ainsi d’aucuns pourront expliquer leur engagement à se marier. Pourquoi pas aussi après plusieurs années d’amitié ?

Ainsi accompagnés de leurs familles respectives, les deux tourtereaux décident d’officialiser leur relation. D’abord les fiançailles par la cérémonie de prédot, puis quelques mois plus tard le mariage coutumier, suivi du mariage civil pour terminer par la bénédiction nuptiale. Et le clou de tout c’est la grande soirée de circonstances, offerte un samedi de fin Août 2019 par le couple et leurs familles aux nombreux invités, dans une salle de fête où tout était fastidieux et en couleurs. Plusieurs cadeaux sont offerts aux heureux mariés comme de coutume en pareilles circonstances. La fête est allée jusqu’au matin du dimanche. Et malgré les émotions, Meschak et Nouchka restent avec les invités jusqu’au petit matin.

Après les noces dans leur ensemble, le couple s’installe dans la maison de location qu’il venait de prendre quelques jours à peine dans le quartier Mbudi. Et malgré quelques travaux d’aménagement à finaliser, le jeune couple est heureux d’habiter sous son toit. Oubliée la maison de location trouvée avant mais non jugée confortable, pour laquelle d’ailleurs le propriétaire était obligé de retourner, quelques jours seulement après, l’argent de 8 mois de garantie qui lui était versé.

C’est parti alors pour la nouvelle vie tant rêvée. Quelques jours après c’est l’anniversaire de Meschak. Le couple se retrouve encore avec les membres de familles et quelques proches. Cette fois-ci évidemment tout se passe dans la sobriété totale.

Le dimanche 15 Septembre comme dans leurs habitudes, Meschak et Nouchka se rendent au culte du matin dans leur église. Vivant encore seuls dans la maison ils ferment portes et fenêtres, se saluent avec les deux familles voisines dans la même parcelle qui s’apprêtent aussi d’aller à leurs églises respectives, et prennent la route. Le quartier est calme à cette heure du matin, surtout avec la coupure du courant depuis la nuit.

Mais quelle n’est pas sa surprise désagréable de trouver à son retour que sa maison fume encore devant une foule de curieux, dont aucun d’eux ne pouvait donner une explication claire. Il a fallu beaucoup de courage a couple pour ouvrir la porte de la maison, et constater que tout était consumé dans la chambre, où étaient encore gardés plusieurs biens de valeurs, dont des cadeaux… Apparemment le feu serait parti de la chambre pour se limiter sur place, sans embraser les autres pièces de la maison.

Quelques témoins racontent que le courant était revenu dans le quartier pendant quelques minutes pour repartir encore… Est-ce que cela a-t-il provoqué un court-circuit qui serait à la base de l’incendie ? That is the question…

En attendant, le jeune couple prend un recul dans la maison familiale de Meschak, le temps de trouver le réconfort nécessaire, surmonter l’épreuve et repartir de nouveau…

Endie N. Lubaki

Partager

Envoyer un commentaire / message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.