PUB

La Rdc a rendu à Harare les derniers hommages à Mugabe

L’Afrique est en deuil avec la disparition depuis le 8 septembre dernier, de Robert Mugabe, un des farouches combattants et défenseurs des indépendances africaines.

Les hommages officiels qui se sont déroulés dans le stade national des Sports de Harare devant une foule relativement nombreuse, a connu la présence de plusieurs officiels africains, dont des Chefs d’Etats, surtout ceux de la sous-région d’Afrique australe.

Malgré que pour une certaine opinion tant au Zimbabwe que dans le monde entier, Robert Mugabe qui avait fini par être destitué du pouvoir, n’était plus ce digne "libérateur" d’antan, les africains en général garderont certainement une pensée pieuse en sa mémoire.

Ce décès représente une perte considérable particulièrement pour la Rdc, d’autant plus que l’illustre disparu a eu de son vivant et à l’époque de Laurent-Désiré Kabila, à soutenir militairement et politiquement le pays de Lumumba. C’était, on s’en souvient lors de la guerre dite d’agressions.

Dans ces cérémonies d’obsèques officielles de ce jour, la Rdc a été représentée par son Vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur Gilbert Kankonde, envoyé spécial du Président Félix Tshisekedi.

La Rdc a également honoré la mémoire de Mugabe, avec la présence remarquable de l’ex-président de la Rdc, Joseph Kabila, celui-là qui entretenait des relations privilégiées avec l’illustre disparu. Dans sa suite, l’ex-Raïs congolais est accompagné de sa sœur jumelle la députée Jaynet Kabila et de l’ambassadeur Barnabé Kikaya.

Au micro de Rfi, les mots de Joseph Kabila en hommage à cette icône africaine raisonneront encore pendant longtemps : « Vous ne pouvez pas parler de l’Afrique australe sans évoquer Robert Mugabe, a estimé quant à lui l’ancien président congolais Joseph Kabila. Vous ne pouvez pas parler de la République démocratique du Congo, sans évoquer Mugabe. Je pense que son rôle a été non seulement historique, mais surtout crucial, dans l’histoire de notre région, dans l’histoire de la République démocratique du Congo, surtout pendant la période durant laquelle nous avons eu des problèmes, et nous avons résisté à l’occupation. »

La présence de ces différentes personnalités congolaises à cette messe à Harare, est une image forte d’une Afrique qui gagne, dans le challenge des alternances démocratiques.

A noter que le corps de Mugabe qui a pris la direction de son village natal, reviendra à Harare pour reposer finalement dans le "Champ des héros". Un compromis trouvé à l’africaine après une vive polémique au niveau du pays.

Eldie N. Kabika

Partager

Envoyer un commentaire / message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.