Leaderboard Ad

Lutte contre la malnutrition aigue en RDC : des experts réfléchissent à Kinshasa

Grace à l’appui du Programme Alimentaire Mondial (PAM), les experts de cette agence onusienne, du gouvernement de la RDC venus du Programme National de Nutrition (Pronanut) et d’autres partenaires de l’USAID réfléchisseent à Kinshasa dans un atelier portant sur les alternatives de prévention de la malnutrition aiguee et de la prise en charge de la malnutrition aiguë modérée en RDC.
Ce forum de deux jours se déroule au Cercle Elais en vue de contribuer à la réponse à la malnutrition aiguë, spécialement à la prévention de la malnutrition aiguë et la prise en charge de la malnutrition aiguë modérée en RDC ainsi qu’à informer la stratégie nutritionnelle à venir.

Pour sa part, Hakan Falkell, le Directeur adjoint du Programme Alimentaire Mondial en RDC a fait savoir qu’une nutrition inadéquate peut entraîner un retard de croissance, causant des dommages irréversibles pour le développement de l’enfant.
C’est pourquoi son agence collabore avec le gouvernement et ses partenaires pour prévenir la malnutrition et à la traiter là où elle se manifeste.
« Il est clair que personne ne peut lutter seule contre la malnutrition, cela demande l’implication de tous et de nombreux secteurs, par conséquent la coordination, le partenariat et l’échange d’expériences sont cruciaux », a déclaré Hakan Falkell.

Au terme de cet atelier de deux jours, les participants auront une compréhension commune de la situation nutritionnelle et du contexte en RDC. Les recommandations qui seront formulées à l’issue de cette rencontre de haut niveau permettront notamment d’informer les politiques, le plan stratégique national multisectoriel en Nutrition à venir.

Selon le PAM, la situation nutritionnelle en RDC reste préoccupante et parmi les interventions prioritaires du pays, il y a aussi la prise en charge de la malnutrition aiguë. Et les besoins sont énormes au regard de l’agenda 2030.
Face à l’immensité de ces besoins et aux ressources limitées pour répondre à la malnutrition aiguë, des évidences et partage d’expériences sont nécessaires pour davantage trouver des alternatives et de solutions adaptées au pays. D’où, l’organisation de cet atelier de haut niveau à Kinshasa avec la participation de plusieurs experts dans ce domaine.

GK

Partager

Envoyer un commentaire / message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.