PUB

Nord-Kivu : Les FARDC enregistrent la reddition des combattants du groupe rebelle UPDC à Masisi

Les combattants du groupe armé Union des Patriotes pour la Défense du Congo « UPDC » dirigés par Bahati Kibira Kapasi se sont rendus aux FARDC ce vendredi, 17 janvier 2020 à Rubaya dans le territoire de Masisi au Nord Kivu. Ces combattants opéraient dans le groupement Nyamaboko 1 dans le secteur de Katoyi. Au total, 77 combattants se sont rendus aux autorités militaires à Rubaya

« Nous sommes venus répondre à l’appel du chef de l’Etat, c’est l’objet de notre présence ici. Nous avons longtemps servi la nation en dehors du cadre légal, maintenant, nous sommes là pour servir notre pays sous le drapeau », a fait savoir Bahati Kibira Kapasi, commandant de l’UPDC. Il a ensuite procédé à la remise d’armes que son groupe détenait illégalement aux autorités militaires en place.

Le fonctionnaire délégué du gouverneur à Mahanga dit se réjouir de cette reddition, car elle constitue une épine de moins dans les bottes des FARDC dans son entité. Adrien Luanda indique que ces hommes armés qui occupaient une grande partie de son entité ont entendu la voix de la raison, car d’après lui, ceci est le fruit de multiples séances de sensibilisation amorcées par les autorités locales en faveur de tous les groupes armés opérationnels dans cette partie du territoire de Masisi.

« C’est un ouf de soulagement pour nous et ça nous encourage davantage. Vous savez, quand vous sensibilisez un groupe de gens et lorsqu’il accepte votre message, vous ne pouvez que vous réjouir. La population de Mwima, Burora, Mahanga… ne savait plus se mouvoir à cause des tracasseries de ce groupe armé. Mais avec cette reddition, je crois que nos administrés vont enfin circuler librement et vaquer à leurs occupations, », a-t-il déclaré.

Pour l’instant, les 77 combattants du groupe UPDC ont été conduits au centre de regroupement de Mubambiro où devra se poursuivre le programme de leur désarmement.

Il sied de rappeler aussi que 20 autres combattants dirigés par un certain Santos se sont rendus avec 6 armes et une grenade aux autorités militaires à Mahanga le jeudi, 16 janvier 2020. Le fonctionnaire délégué du gouverneur dans la région a indiqué qu’ils ont été acheminés à l’Etat-major commandement du régiment des FARDC à Nyabiondo en attendant d’autres programmes.

Moussa Didy Bunakima

Partager

Envoyer un commentaire / message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.