PUB

Onu/Climat : Le plaidoyer de Tshisekedi en faveur de l’écosystème de la forêt du Congo

Onu/Climat : Le plaidoyer de Tshisekedi en faveur de l’écosystème de la forêt du Congo

Le Chef de l’Etat congolais Félix Tshisekedi est arrivé le dimanche à NewYork, après un séjour en Belgique.
Au pays de l’Oncle Sam, Tshisekedi prend part pour sa toute première fois à l’Assemblée ordinaire de l’ONU, où il est attendu le jeudi 26 Septembre 2019 à 18h00 heure de Kinshasa, dans un discours du haut de la Tribune des Nations Unies.

Et en marge de cette 74ème Session ordinaire de l’Assemblée générale, il s’est tenu entre autres ce lundi le Sommet Action climat sur "l’Urgence climatique". Une initiative en appui aux efforts visant à mettre en œuvre l’Accord de Paris et à renforcer les ambitions en matière climatique et l’action en faveur du climat. De dirigeants du monde, notamment des gouvernements, de la finance, du milieu des affaires et de la société civile ont été conviés spécialement pour par le Secrétaire général de l’Onu Antonio Guterres. Ce sommet intervient exactement un an avant que les pays renforcent leurs engagements pris au niveau national en faveur du climat conformément à l’Accord de Paris.

C’est dans cette circonstance opportune et devant ce parterre riche des responsables du monde, que le président congolais a fait en ces termes une plaidoirie en faveur de l’écosystème : « Nous exhortons nos partenaires à soutenir effectivement mon Gouvernement dans nos efforts pour la préservation de l’écosystème de la forêt du Congo. Ce soutien devrait se réaliser par des compensations financières sérieuses, des partenariats efficaces et le transfert des technologies afin de permettre d’œuvrer de manière durable et par une action renforcée pour l’atténuation, l’adaptation et la diminution de gaz à effets de serre à la base du réchauffement climatique de la planète ».

Reste à savoir si cette plaidoirie de Tshisekedi touchera le cœur du vrai problème, tel que l’avait exprimé le Secrétaire général Guteress dans ses orientations : « Seules des ambitions considérablement plus élevées feront l’affaire. C’est la raison pour laquelle le Sommet ciblera les domaines qui se situent au cœur du problème, à savoir les secteurs qui génèrent le plus d’émissions et les domaines dans lesquels le développement de la résilience aura le plus grand impact... Le Sommet donnera aux dirigeants et aux partenaires l’opportunité de faire part d’actes concrets posés en faveur du climat et d’afficher leurs ambitions ».

A noter que l’Ouverture du débat général de l’Assemblée générale intervient le mardi 24 septembre à 9 heures (heure de New York), avec pour Thème : « Dynamiser les efforts faits au niveau multilatéral en faveur de l’élimination de la pauvreté, d’une éducation de qualité, de l’action climatique et de l’inclusion ».

Rolls LUBAKI

Partager

Envoyer un commentaire / message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.