L’opération « une pierre deux coups » de Katumbi à Kin

L’opération « une pierre deux coups » de Katumbi à Kin

Moïse Katumbi Chapwe va fouler le sol de Kinshasa la capitale ce vendredi 6 Novembre 2020, après plusieurs années. Une arrivée qui fait l’objet de plusieurs commentaires dans l’opinion sur fond d’une campagne médiatique à la hauteur de cet événement à double vitesse.

Ce qui se racontait déjà dans quelques milieux, une probable arrivée de Katumbi à Kinshasa, était finalement rendue public le weekend dernier par un communiqué du Conseil des sages de son parti politique Ensemble pour la République. Et depuis, la machine de cette nouvelle formation politique s’est hyper activée en vue de la réussite de ce voyage dans la capitale. Jingles, spots pubs, panneaux géants, tee shirts, etc., rien n’est ainsi laissé au hasard pouvant mobiliser davantage les kinois invités pour cela à l’aéroport ce vendredi aux premières heures de la journée. Jean-Pierre Bemba un des quatre leaders de la coalition Lamuka à l’instar de Katumbi, Muzito et Fayulu a mis la main dans la pâte en lançant à son tour un vibrant appel à la mobilisation.

Test grandeur nature

Ce premier voyage post exil de Moïse Katumbi représente en soi un véritable test de popularité du « Chairman » dans l’antre du pouvoir qu’est Kinshasa. Un voyage de rattrapage après l’interruption du « Safari » ou tournée qu’il avait déjà commencée dans la partie Est de la Rdc l’année passée, et qui devait le conduire principalement dans les différents chefs- lieux des provinces de la Rdc.

C’est surtout un premier voyage que le patron du célèbre club sportif TP Mazembe effectue à l’extérieur de son Katanga natal sous la casquette du président d’Ensemble pour la République. Ce nouveau-né dans l’échiquier politique congolais, œuvre de son initiative et créé le 18 Décembre 2019, est désormais le support à travers lequel il compte mettre toute son  énergie pour matérialiser l’ambition de « la transformation profonde » de la Rdc « afin de construire ensemble un Congo prospère pour tous ». Ainsi s’était-t-il dévoilé le mercredi 18 Décembre 2019, à l’issue de deux jours de travaux ayant consacré la création officielle de son nouveau parti politique.

Merci Tshisekedi

L’avènement au pouvoir de Félix Tshisekedi à la tête de la Rdc s’est révélée jusqu’ici très profitable à Moise Katumbi . Lui qui était devenu pratiquement une « persona non grata » dans les deux dernières années du pouvoir de Joseph Kabila avec la confiscation de son passeport et un exil forcé en Belgique, a été réhabilité dans ses droits de citoyen congolais après l’arrivée de Tshisekedi au pouvoir. Un nouveau passeport lui a été délivré et les frontières du pays lui ont été rouvertes pour son retour effectif. Ajouter à cela la récupération tout récemment, grâce à un jugement judiciaire, de son entreprise minière MCK, qui lui avait été pratiquement détournée. Et ses proches n’avaient pas manqué de reconnaître implicitement la faveur du pouvoir Tshisekedi dans ce coup de l’histoire.

Pour plusieurs analystes alors, Katumbi est aussi à Kin pour exprimer vivement sa reconnaissance à Tshisekedi, en appuyant la réalisation de l’Union Sacrée prônée par ce dernier, afin de constituer une nouvelle coalition majoritaire pour la gouvernance de la Rdc. La coalition Fcc-Cach ayant montré ses limites environ deux ans après.

A noter que c’est Katumbi associé à ses différentes plateformes électorales qui détiennent les plus grand nombre des élus nationaux du coté de l’opposition.

D‘après le programme initialement établi dans le cade des consultations que mène le Président Tshisekedi depuis le lundi 2 Novembre, c’est ce samedi 7 que Moise Katumbi sera reçu à son tour au Palais de la Nation où ont lieu ces rencontres.