Constant Omari président a.i. de la CAF jusque Mars 2021

Constant Omari président a.i. de la CAF jusque Mars 2021

Constant Omari Selemani, président de la FECOFA, est appelé à poursuivre l’intérim de la présidence de la CAF jusque mars 2021, où en date du 12 sont prévues les prochaines élections de cette instance du football africain.

En effet, c’est depuis le 10 novembre que le congolais Constant Omari assure l’intérim à la tête de la CAF, lequel devait se poursuivre jusqu’au 30 novembre, alors que Ahmed Ahmed, président de la CAF, était d’abord empêché pour des raisons de santé liées à la Covid-19.

Est-il que depuis ce lundi 23 Novembre, Ahmed Ahmed vient d’être frappé d’une suspension de cinq ans par la commission d’éthique de la Fifa.  

L’incriminé devra également payer une amende de 185 000 euros, notamment pour détournements de fonds, nous apprend-on. A titre de rappel, c’est en juin 2019 que le malgache a été placé en garde à vue à Paris pour des soupçons de corruption.

Le congolais Omari va ainsi bénéficier des dispositions de l’Art 24 paragraphe 8 des Statuts de la CAF, lesquelles stipulent clairement qu’en cas d’absence du Président ou de son incapacité temporaire à assumer sa fonction, il est remplacé par le 1er Vice-Président. 

Cette promotion du président de la Fecofa, bien qu’a titre d’intérim, est une bonne nouvelle pour la Rdc. Une certaine opinion pense pour cela que Constant Omari a par là l’opportunité de se hisser à la tête de la CAF comme titulaire s’il réussit à bien gérer cette instance pendant cette période. Pourvu que ses paires soient ainsi convaincus, si jamais il se présente aussi aux élections à ce poste le 12 Mars 2021, souligne-t-on en plus.