Covid-19 : Ca y est ! Couvre-feu décrété en Rdc

Covid-19 : Ca y est ! Couvre-feu décrété en Rdc

La décision vient d’être prise lors de la réunion du Comité multisectoriel de lutte contre la pandémie, présidée par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi au Palais de la Nation. Un couvre-feu est instauré à partir de ce vendredi 18 décembre de 21H00 à 5H00 du matin sur toute l’étendue du territoire national. Une épreuve de plus pour les Congolais.

Il fallait s’y attendre avec la deuxième vague de la pandémie du coronavirus, jugée plus sévère que la précédente. Le ministre de la Santé avait alerté dans ce sens tout dernièrement. L’instauration d’un couvre-feu sur toute l’étendue de la Rdc vient d’être optée comme parade, à l’instar des gestes barrières.

Le Président Tshisekedi au cours d’une réunion avec le Comité de riposte
élargi aux services de sécurité

C’est ainsi que pendant ce temps, les gestes barrières devront être strictement observés par tous. Il s’agit notamment de port obligatoire des masques, la distanciation physique, le lavage des mains et la prise de température; l’interdiction des marches publiques, des productions artistiques et des kermesses; l’interdiction des cérémonies festives et des réunions de plus de dix personnes; la poursuite des compétitions sportives à huis-clos; le transport des dépouilles mortelles  directement au lieu d’inhumation; les compétitions sportives se dérouleront à huis clos, etc.

Il sied de faire observer que, pour les Congolais qui sont déjà confrontés à la dureté de la vie, avec un pouvoir d’achat au plus bas niveau, l’instauration de ce couvre-feu à partir de 21h00, bien que salutaire à cette ère de la Covid-19 en vue de freiner l’escalade du nombre croissant des contaminations, est une épreuve de plus qu’ils devront endurer. Lorsqu’on sait que certains d’entre eux sont parfois obligés de batailler fort, jusqu’aux heures tardives de la soirée, pour trouver de quoi garantir, ne fut-ce que pour un jour de quoi manger pour soi et pour la famille.

Et certains de se demander ce que l’Etat Congolais a prévu, pendant ce moment pour soulager tant soi peu, la vie déjà dure sur le plan social de la population.