Le «Monsieur anti-corruption» relaxé. Access Bank dans le viseur…

Le «Monsieur anti-corruption» relaxé. Access Bank dans le viseur…

24 heures après sa garde à vue, Ghislain Kikangala le Coordonnateur de l’Agence de prévention et de lutte contre la corruption et le blanchiment d’argent, APLC, a quitté le Parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe ce samedi 19 Décembre en début de soirée, où il était retenu pour besoin d’enquêtes.

C’est par un communiqué de presse ci-dessous de l’APLC, rendu public à cet effet, que la nouvelle de la relaxation de « Monsieur anti-corruption » a circulé, alors qu’une certaine opinion le voyait déjà transféré à l’ex prison centrale de Makala. Ghislain Kikangala bénéficie donc de présomption d’innocence et il continuera à se rendre disponible pour la Justice, renseigne le communiqué.

Une attitude du Coordonnateur de l’APLC

Pour ce service spécialisé de la Présidence de la République, l’interpellation de son Coordonnateur « ne doit pas occulter les graves soupçons de blanchiment des capitaux et financement du terrorisme chiffrés à plusieurs millions de dollars américains qui pèsent sur Access Bank ».

Ce paragraphe dans le communiqué de l’APCL illustre la position de plus en plus inconfortable d’Access Bank dans ce feuilleton qui ne fait que commencer. Surtout lorsqu’on sait combien la lutte contre le blanchiment des capitaux et financement du terrorisme est le cheval de bataille de plus d’un gouvernement dans le monde, il est claire que les prochains jours risquent d’être pleins de turbulences pour la banque nigériane Access.

Dossier à suivre.