RDC : Un week-end post-Noël en un tour de passe-passe…

RDC : Un week-end post-Noël en un tour de passe-passe…

La fête de Nativité a été célébrée de manière inédite le 25 Décembre 2020, un vendredi, en République démocratique du Congo. Le couvre-feu instauré sur toute l’étendue du territoire national par les autorités nationales depuis le 18 Décembre dernier a contraint les Congolais à se mettre à l’abri, à domicile, à partir de 21h00… jusqu’à 5h00 du matin. Les traditionnels réveillons de Noël dans les églises et les chaudes soirées festives dans les débits des boissons ne pouvant se tenir comme de coutume, les Congolais ont dû faire montre de beaucoup de créativité pour quand-même fêter. Et le samedi 26 Décembre, la Politique a repris ses droits dans ce pays, avec plusieurs événements à la clé en une seule journée confirmant le caractère parfois « magique » de politique congolaise.

Le boulevard du 30 Juin à Kinshasa spécialement illuminé et décoré pour les Fêtes de Noël et de Nouvel An

L’actualité en RDC a connu plusieurs développements ce weekend post-Noël. Rien n’est resté en l’état tant au niveau de l’Union sacrée que de celui de l’Assemblée nationale pour ne parler que de ça. Et il y a eu plus…

Mboso accuse clairement Mabunda

Le Front commun du Congo, FCC, a perdu la majorité longtemps revendiquée au niveau principalement de l’Assemblée nationale. Une réalité illustrée par le vote le jeudi 10 Décembre, de la déchéance de Jeannine Mabunda avec tout son bureau à la tête de cette Chambre basse du Parlement. La cérémonie de  remise et reprise entre le bureau sortant et celui d’âge pour la suite des activités n’a plus eu lieu comme attendu. Mboso Nkodia, le président du Bureau d’âge accuse pour cela la Présidente sortant Jeannine Mabunda  d’avoir manœuvré pour empêcher cela. Il l’exprime clairement dans une correspondance ci-dessous publiée qu’il lui a adressée à cet effet :

« L’envoi du procès-verbal de passation des pouvoirs et des clés des bureaux par courrier nous paraît étrange et non conforme à la procédure classique et les usages en la matière ; alors que la procédure exige la présence de deux parties et du Secrétaire général. Nous apprenons, par ailleurs, que vous avez vidé vos bureaux avant votre voyage sans nous associer au préalable. Ceci laisse à penser qu’il y a une volonté délibérée de votre Bureau à dissimuler certaines informations ou à piéger notre Bureau.»

Et de poursuivre : « Au demeurant, je vous prie de noter que le retard pris par votre bureau dans la procédure de passation des pouvoirs a entraîné un préjudice aux Députés nationaux et au personnel de l’Assemblée nationale. Ceux-ci n’ont pas pu avoir leurs émoluments, salaires et avantages avant la période des fêtes de fin d’année. Il y a donc lieu de bien faire les choses et dans le meilleur délai. »

20 ans de prison requis contre Abdallah Bilenge

Ce samedi 26 Décembre, le ministère public a requis 20 ans de prison contre Abdallah Bilenge, DG de la RVA. Le Verdict de la Cour d’appel Kinshasa-Gombe est attendu le 05 janvier 2021.

Abdallah Bilenge

En effet, convoqué dans l’après-midi du 10 novembre pour une audition « de routine », Abdallah Bilenge a été placé depuis sous mandat d’arrêt provisoire, MAP, par le magistrat instructeur et immédiatement conduit à l’ex  prison centrale de Makala.

Le parquet lui reproche d’avoir détourné les droits dus à la Caisse nationale de sécurité sociale, CNSS, à l’Institut de préparation professionnelle, INPP, à l’Office national de l’emploi, ONEM, et à la Direction générale des impôts, DGI. Quatre établissements publics socioprofessionnels à qui la RVA devait reverser de fonds retenus de la paie des agents.

Covid-19 : Ruberwa transféré d’urgence en Afrique du Sud  

Azarias Ruberwa, ministre d’État, ministre de la Décentralisation et des Réformes institutionnelles, a été transféré en Afrique du Sud ce samedi 26 décembre 2020 pour des soins de santé. D’après certaines informations concordantes, la santé de ce membre du Gouvernement congolais s’est dégradée ces derniers jours, et on parle du Covid-19 qui serait à la base.

Azarias Ruberwa

Acheminé à bord d’un avion médicalisé, Ruberwa est sorti du pays grâce à l’autorisation du Chef de l’État congolais et l’intervention des autorités Sud Africaines, a-t-on encore appris de plusieurs sources. 

Félix Tshisekedi pose les bases de l’Union sacrée avec Jean-Marc Kabund, Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba

Un mois environ après avoir clôturé les consultations qu’il avait initiées et conduites, le Président Tshisekedi a réuni autour de lui ce samedi 26 Décembre trois leaders qui pourraient représenter, d’après certains, les principales têtes d’affiche de l’Union sacrée de la Nation, rassemblement républicain prôné par le Chef de l’Etat congolais.

Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi devant Félix Tshisekedi

Moïse Katumbi Chapwe le leader du Parti Ensemble pour la République, Jean-Pierre Bemba le Chairman du Mouvement de Libération du Congo, MLC, et Jean-Marc Kabund, Président a.i. de l’Union pour la démocratie et le progrès social, UDPS, parti présidentiel, sont les trois personnalités qui ont conféré durant environ trois heures du temps avec Tshisekedi autour des questions majeures relatives à la situation globale du pays.

Le président a.i. de l’Udps avec Félix Tshisekedi

Certaines indiscrétions parvenues jusqu’à votre média révèlent que la question de l’Union sacrée, pressentie comme la nouvelle majorité parlementaire et politique, a dominé ces échanges.

Ce qui laisse entrevoir l’issue de la problématique de nomination d’un informateur, pour dégager clairement une nouvelle majorité et ouvrir la voie à désignation et la nomination d’un nouveau premier ministre. La fin du premier ministre Sylvestre Ilunga et de son gouvernement n’étant plus alors qu’une question de formalité.

Le Président Tshisekedi avec les plateformes du Fcc passées à l’Union sacrée

A l’instar de cette rencontre phare, le Président Tshisekedi a également conféré avec les délégations de trois plate-formes politiques qui ont décidé de quitter le Fcc pour l’Union sacrée. Il s’est agi de ADRP, AAB et CODE.

Martin Fayulu le 30 Décembre devant les Congolais

Sa voix  était attendue depuis les  dernières évolutions des tensions ayant secoué la coalition Fcc-Cach au pouvoir, jusqu’à la mise à mort de cette dernière par le Président Tshisekedi. Martin Fayulu, l’actuel Coordonnateur de la plateforme de l’opposition Lamuka et ancien candidat à la présidentielle de 2018, va enfin se prononcer sur la question. Mais pas seulement.

De ses services de communication,  il est rapporté que « le soldat du peuple » va également éclairer l’opinion sur les nombreux enjeux auxquels est confrontée la Rdc, ainsi que l’urgence et l’extrême nécessité pour le peuple de demeurer éveillé et alerte selon lui face la théâtralisation de la vie politique.

Pour cela, le rendez-vous est fixé au mercredi 30 Décembre 2020.

Un commentaire sur “RDC : Un week-end post-Noël en un tour de passe-passe…

Les commentaires sont fermés.