Manacovid : Après la consécration nationale, la subvention publique ?

Manacovid : Après la consécration nationale, la subvention publique ?

Après sa présentation au public, suivi de son autorisation officielle obtenue le 24 Novembre 2020 pour sa commercialisation, l’anti covid-19 congolais au nom de Manacovid vient de franchir encore une étape de plus sur le chemin de sa consécration nationale. Le ministre de la Santé, Eteni Longondo, s’adressant ce 10 Janvier 2021 à son inventeur Etienne Floribert Batangu, s’est déclaré « satisfait des résultats des essais cliniques réalisés ». Une subvention gouvernementale ne serait pas alors malvenue par ce mauvais temps de la pandémie mondiale.

Dans ce message révélateur dont copies ci-dessous destiné au chercheur en sciences pharmaceutiques Batangu Mpesa, le ministre Eteni Longondo de la Santé déclare en effet : « …tout en saluant les efforts consentis par votre Centre de Recherche en réponse à l’appel lancé par son Excellence Monsieur le Président de la République, chef de l’Etat pour que les filles et fils de notre pays trouvent une thérapie locale contre la pandémie de Covid-19, je note, avec satisfaction, les résultats obtenus des essais cliniques réalisés dans l’une de nos formations hospitalières. Ces résultats des essais cliniques étant concluants et significatifs selon le rapport des investigateurs, le Ministre de la Santé, à travers la Direction de la Pharmacie et du Médicament, vous accompagnera pour la suite du processus afin que les personnes malades de Covid-19 puissent trouver en ce médicament un remède efficace et sûr ». Une consécration qui ne dit pas son nom.

Ca sonne opportun ici de faire l’écho du souhait des congolais de voir l’Etat congolais mettre concrètement la main dans la patte, pour l’achat de ce médicament précieux à l’ère actuelle au profit de la population, comme cela se fait partout ailleurs sous la dorme de subvention. Ce qui traduira encore mieux la solidarité des gouvernants à l’endroit des gouvernés, tenant compte surtout de la modicité du pouvoir d’achat des congolais, dont nombreux sont déjà victimes de cette pandémie du coronovirus.

Ca sonne opportun ici de faire l’écho du souhait des congolais de voir l’Etat congolais mettre concrètement la main dans la patte, pour l’achat de ce médicament précieux à l’ère actuelle au profit de la population, comme cela se fait partout ailleurs sous la dorme de subvention. Ce qui traduira encore mieux la solidarité des gouvernants à l’endroit des gouvernés, tenant compte surtout de la modicité du pouvoir d’achat des congolais, dont nombreux sont déjà victimes de cette pandémie du coronovirus.

A noter que le Manacovid qui est déjà sur le marché coûte 100 dollars américains à l’usine, 124 $Us chez les pharmaciens grossistes et entre 150 et 155 $Us chez les pharmaciens d’officine. Un luxe pour les Congolais.

La situation demeure très préoccupante en Rdc, un secret de polichinelle, illustrée avec ce couvre-feu en vigueur décrété sur toute l’étendue du territoire national depuis le vendredi 18 Décembre 2020.

Le Manacovid, une première réponse concrète de la Rdc à la pandémie mondiale.

Le Manacovid est un anti-coronavirus, de par les propriétés des plantes qui s’y trouvent et par ses compositions.  Un produit qui a été fabriqué par le chercheur congolais en sciences pharmaceutiques, Etienne Floribert Batangu, et sa fille, Mamyssa Batangu Mpesa. Le Manacovid contiendrait une molécule qui lutte contre le virus du Covid-19 dans l’organisme. Il détruit également ou ralentit plusieurs infections telles que les troubles cardio-vasculaires, les difficultés respiratoires, l’asthme, l’hypertension et autres formes d’inflammations des voies respiratoires. Le produit est présenté comme un antioxydant qui booste le système immunitaire et lutterait ainsi efficacement contre le Coronavirus.

Le chercheur congolais Batangu Mpesa

Dans le processus de son lancement, Manacovid a fait l’objet de plusieurs expériences qui ont été menées à Kinshasa dans 3 sites indépendants l’un de l’autre. Sur 300 malades testés positifs avec symptômes, tous les 300 malades ont été testés négatifs après la prise de Manacovid. Quelques symptômes qui pouvaient rester comme la toux, ont été contenus par un antitussif, ou un antipyrétique, des purs produits Centre de recherche pharmaceutique de Luozi, CRPL, dont Batangu Mpesa est le promoteur.