Congo : Le district de Louvakou désenclavé et relié à Dolisie par une route bitumée

Congo : Le district de Louvakou désenclavé et relié à Dolisie par une route bitumée

Le président de la République, Denis Sassou-N’Guesso, après avoir donné le coup de pioche pour la construction de cette route jusqu’à Kibangou, sur plus de 92Km, le 23 janvier 2021, a atterri par hélicoptère à Louvakou, d’où il a rejoint Dolisie par route bitumée. Le trajet qui coûtait des heures de voyage est désormais ramené à une vingtaine de minutes, comme si Louvakou devenait un quartier de Dolisie.  

La pluie qui a arrosé le département du Niari presque toute la journée ce samedi 23 janvier, n’a pas empêché au président Denis Sassou-N’Guesso de dérouler son agenda de travail. Il a foulé le sol de Louvakou, par hélicoptère en début de soirée alors qu’il venait du village Pont du Niari, où il a lancé les travaux de construction du tronçon Dolisie-Kiabangou, une route d’intégration régionale qui va relier le Congo au Gabon.

A Louvakou, le chef de l’Etat a été accueilli par les autorités locales, avant de visiter l’ouvrage de franchissement construit sur la rivière Louvakou. A travers cette visite, il ouvrait ainsi à la circulation le tronçon Louvakou centre à Dolisie. Une marche pédestre a permis au président de la République de s’assurer de la qualité de l’infrastructure. Il a, par la suite, parcouru ce tronçon de 24 km par véhicule, jusqu’à Dolisie.

Ce premier tronçon de la route dont les travaux ont été lancés par le chef de l’Etat offre aux habitants de Louvakou, notamment, l’avantage de se rendre à Dolisie en si peu de temps. Ainsi désenclavés ils pourront, dorénavant, écouler  facilement les produits de leur labeur.

Denis Sassou-Nguesso à Dolisie

Quand il compare l’état de cette route pendant son enfance passée à Louvakou, le représentant de cette contrée à l’assemblée nationale, Jean Aimé Mavoungou, a salué la construction de cette route d’intégration. Il a, par ailleurs, souligné la plus-value que ses mandants tireront du tronçon Louvakou-Dolisie.

Le président des sages de Louvakou, Denis Pembeth a, quant à lui, exprimé « un sentiment de satisfaction. Le rêve devient réalité » et « les ancêtres de Louvakou peuvent se satisfaire de ce qu’un fils de Dolisie, Denis Sassou-N’Guesso, vient de faire que les difficultés de locomotion d’hier ne deviennent que des vieux et lointains souvenirs ».