PT-NTIC : Des investisseurs congolais chez Augustin Kibassa pour de projets d’implantation d’usines dont celle des montages des téléphones

Le ministre Augustin Kibassa Maliba des postes Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, PT-NTIC, a conféré dernièrement dans son cabinet de travail avec une délégation de la firme Okapi Téléphone, conduite par Thérèse Izay Kirongozi. La présentation de la marque Okapi Téléphone créée par un Congolais résidant aux Usa et la possibilité de création d’emplois des jeunes par l’implantation en Rdc d’usines autour de ce produit, tel a été l’essentiel des échanges.

Devant les médias, Thérèse Izay Kirongozi la patronne de Human technology et Initiateur des robots roulages congolais, a fait la restitution suivante de l’objet du déplacement de leur délégation chez le Ministre Augustin Kibassa : « Il s’agit d’un produit que nous-mêmes les congolais  avons fabriqué avec l’appui du professeur Jean Bele Mungu notre patriote congolais qui habite aux Etats-Unis. Il vient d’inventer cette marque (Okapi Téléphone, Ndlr). Nous aurons cinq grandes entreprises d’assemblage de téléphones, à partir de juin 2021, si Dieu le veut ça va être assemblé ici à Kinshasa en RDC. En dehors de ça nous aurons aussi Okapi électronique parce que nous avons pour ce faire des minerais sur place en RDC. Notre souci est de tout mettre en œuvre pour que ces minerais ne soient pas toujours à l’extérieur pour être transformés. Nous allons donc créer  une usine des intrants électroniques à partir de nos minerais naturels comme le cobalt, le coltan, etc. ».

Thérèse Izay Kirongozi

Sur la même lancée, Thérèse Kirongozi a aussi affirmé que dans leurs ambitions, ils envisagent également d’implanter en Rdc une usine solaire. « Nous ne pouvons pas parler de l’électronique, de la télécommunication, ou de la télématique sans avoir mis un point sur l’énergie », a-t-elle soutenu.

Pour cette délégation d’investisseurs congolais qui a approché le Gouvernement par le biais du patron des PT-NTIC, leurs projets vont aussi apporter de l’emploi aux jeunes. Ils ont profité de l’occasion pour exprimer leur souci d’être de bénéficier du financement public de l’Etat congolais. Les propos de Thérèse Kirongozi sont on ne peut plus claire là-dessus : « Nous attendons plus leur soutien (Autorités publiques, Ndlr) par rapport surtout à la création d’emplois pour les jeunes. Nous savons nous tous que la problématique de notre pays c’est plus la jeunesse. Un souci par rapport à l’emploi dans un pays où à peu près 80% de jeunes sont au chômage et ce produit Okapi Téléphone, si le gouvernement nous soutient, nous aide à avoir peut-être de financements des prêts à partir de FPI pour créer des usines en question, l’intelligence est là, l’homme qui a initié est présent. C’est-à-dire ce sont des moyens que le gouvernement doit mettre à notre intérêt pour qu’on arrive comme dans d’autres pays qui sont plus lancés dans la télécommunication, dans la fabrication de Smartphones ».

Augustin Kibassa Maliba

La détermination toujours exprimée du ministre des PTNTIC à faire de son portefeuille un des leviers de la croissance économique, de bonne gouvernance et de progrès social de la Rdc, est à l’avantage de cette délégation d’investisseurs congolais, pense un observateur. Les initiatives couplées aux préoccupations exprimées dans ces échanges s’inscrivent dans la vision du ministre Kibassa. De quoi affirmer, pense-t-on toujours, que cette délégation d’investisseurs et des scientifiques congolais conduite par Thérèse Kirongozi, a frappé à la bonne porte.