Congo-Présidentielle 2021 : Brice Dimitri Bayendissa joue sa partition au succès de l’opération de révision des listes électorales

Congo-Présidentielle 2021 : Brice Dimitri Bayendissa joue sa partition au succès de l’opération de révision des listes électorales


Rendre compte à ses mandants des conclusions de la dernière session ordinaire dite budgétaire de l’Assemblée Nationale et intensifier la sensibilisation pour la réussite de l’opération de révision extraordinaire des listes électorales, dans la perspective de la tenue de l’élection présidentielle de mars 2021, ont meublé la descente parlementaire du Député de Tié Tié II, Brice Dimitri Bayendissa, ce dimanche 31 janvier 2021.


Une journée dominicale inhabituelle dans la cour de l’école primaire de Loussala, située dans le 3ème arrondissement de la capitale économique congolaise. En lieu et place des matches Football, c’est la rencontre traditionnelle député-mandants, venus en masse en ce lieu, arborant des masques de protection, par respect aux mesures barrières. A cette rencontre, il a été constaté la présence de Jean François Kando, président fédéral du parti congolais du Travail (PCT), Pointe Noire.
Prenant la parole pour faire le point de la Xème session ordinaire de l’assemblée nationale tenue du 15 octobre au 23 décembre 2020. Elle avait, à son ordre du jour 25 affaires dont 16 ont été arrêtées par la conférence des présidents du 8 octobre 2020, et 9 reçues en cours de session.

Magnifique vue de l’école primaire de Loussala qui a abrité la cérémonie


De toutes ces affaires inscrites à l’ordre du jour de cette session, a précisé le député Bayendissa, plusieurs affaires ont été examinées et adoptées, dont le projet de loi de finances de l’Etat exercice 2021, arrêté en recette à la somme de 1873.957.000.000 Francs/CFA et en dépenses à 1523387.000.000 francs/CFA.


A la lumière de l’exposé de l’élu de Tié Tié II, il en ressort que l’ensemble des affaires examinées et adoptées portaient sur le règlement définitif du budget de l’Etat exercice 2019, sur le projet de loi de finances rectificative 2020 et celle portant sur le budget de l’assemblée nationale. Il y a eu, en outre, au cours de cette session les séances de questions d’actualité et  des questions orales au Gouvernement.

Vue de la tribune officielle


Après avoir édifié ses mandants sur la substance de la 10ème session ordinaire, dite budgétaire de l’Assemblée Nationale, de Brice Dimitri Bayendissa a abordé le second volet de ce rendez-vous avec sa base, en abordant la question relative à la sensibilisation des populations pour leur inscription sur les listes électorales. Puisque le député de Tié Tié II a organisé cette descente parlementaire sous le thème « Actes préélectoraux et responsabilité commune ».


Intervenant sur ce sujet à la suite du fédéral du PCT Pointe Noire, Jean François Kando, qui a exhorté l’assistance d’aller se faire inscrire sur les listes électorales, afin de prendre part active à l’élection présidentielle du 21 mars 2021, Brice Dimitri Bayendissa, a abordé dans la même perspective en déclarant que « Les électeurs doivent s’inscrire avant de pouvoir voter. Le fait de s’inscrire relève de la responsabilité commune de chaque électeur. » 
Il a ajouté que l’administration offre les moyens aux électeurs de s’inscrire, mais pour se faire électeur, il faut faire le déplacement de se rendre au siège de la mairie de Tié tié, en fournissant une preuve, telle l’acte de naissance, carte d’identité, permis de conduire, passeport etc…. pour se faire inscrire sur les listes électorales.

Brice Dimitri Bayendisa répondant aux préoccupations des médias sur l’événement


Brice Dimitri Bayendissa, à travers cette communion avec ses mandants n’a cessé de marteler que « pour voter il faut disposer de la carte d’électeur et pour disposer de la carte d’électeur il faut se faire inscrire sur les listes électorales. » Sur cette même lancée il a lancé une invite en direction de ses mandants : « Nous avons donc l’obligation de participer massivement à l’opération de révision extraordinaire des listes électorales, qui a déjà commencé et tend vers sa fin. » Il a soutenu, également : « Cela nous donnera cette année l’opportunité de participer à l’élection présidentielle et l’année prochaine, aux élections locales et législatives. Puisque le mandat des députés que nous sommes prendra fin en 2022. »

Tout est bien qui finit bien


Cette communication faite au cours de cette descente parlementaire fait suite aux deux précédentes déroulées avec les mutuelles de Mpaka Km8 et autres mouvements associatifs des CQ 315 et 316, au cours de ce mois de janvier. Au cours de ces rencontres et celles à venir il s’est agi de montrer l’importance de participer en masse à la révision des listes électorales. « Chacun de nous ici présent et ceux qui n’ont pas eu le temps de venir en ces lieux devront aider l’administration à retirer sur ces listes les personnes décédées, les personnes ayant voyagées, les personnes ne vivant plus dans le quartier. » A renchéri Brice Dimitri Bayendissa avant de conclure « C’est nous qui vivons dans nos quartiers connaissons la réalité de nos quartiers, il revient donc à nous l’obligation de prendre part active à cette révision des listes électorales pour sa réussite, en aidant l’administration à actualiser ces listes affichées au siège de la mairie de Tié tié pour ce qu’est de notre arrondissement. »