Sénat : Thambwe Mwamba et les autres membres du bureau attendus ce vendredi pour se défendre

Sénat : Thambwe Mwamba et les autres membres du bureau attendus ce vendredi pour se défendre

Après la séance Plénière de ce jeudi 4 Février au Sénat sur convocation du Secrétaire général de cette institution, où ce dernier a procédé à l’installation du Bureau d’âge devant présider l’examen des pétitions contre les membres du bureau Thambwe Mwamba. Pour la suite, les sénateurs sont attendus ce vendredi 5 Février à une séance plénière à 10h00′ dans la salle des Conférences Internationales du Palais du Peuple. L’unique ordre du jour prévoit l’examen des pétitions adressées aux Honorables Membres du Bureau du Sénat.

La convocation d’une séance plénière ce jeudi 4 Février par le Secrétaire général du Sénat paraît aux yeux de la plateforme politique kabiliste, le Front commun pour le Congo, FCC, comme la goute d’eau qui vient déborder la vase des violations de la Constitution, d’après eux par le pouvoir en place. Ainsi dans un communiqué rendu public et lu par Tshikez Diemu, les sénateurs qui se reconnaissent toujours de FCC, prennent la communauté internationale et les organisations africaines à témoin, et demandent au Chef de l’État, Félix Tshisekedi, d’arrêter ce qu’ils qualifient de dérive dictatoriale susceptible de plonger le pays dans l’instabilité institutionnelle et social.

Au niveau du Sénat, le Bureau d’âge aux affaires depuis ce jeudi semble décider à poursuivre le processus déclenché par le dépôt des pétitions, contre Alexis Thambwe Mwamba et tous les autres membres du Bureau en cause du Sénat. Il invite ainsi les membres du bureau concernés par les différentes pétitions  à prendre part à la séance Plénière de ce vendredi 5 Février, en vue de présenter leurs moyens de défense.

Pour certains analystes, les pétitions ayant été déposées, leur examen se poursuivra jusqu’à la fin. Ce qui sous entend, tenant compte des protestations du Fcc, que le pragmatisme devra être privilégié au juridisme.

Il sera donc difficile que les pros Kabila encore au Sénat trouvent gain de cause. Surtout que malgré leur boycott, la liste des présences ce jeudi a affiché 64 sénateurs présents sur 109 au total.