Industrie : Une usine de montage des véhicules Hyundai bientôt installée dans le Kongo-Central

Industrie : Une usine de montage des véhicules Hyundai bientôt installée dans le Kongo-Central

Le Gouvernement de la République démocratique du Congo représenté par son ministre de l’Industrie Julien Paluku et la firme coréenne Cheong Myung Ltd. Co représentée par son le DG Jingwan Ju, viennent de signer un Protocole d’Accord sur l’implantation d’une usine de montage des véhicules Hyundai dans le Kongo-Central. Ce, après plusieurs tentatives infructueuses dans les années passées, bien que rien n’indique encore que cette fois-ci sera la bonne.

La bonne nouvelle pour les Congolais a été annoncée personnellement en ces termes par le patron de l’Industrie de la Rdc Julien Paluku Kahongya : « Avec le DG Jingwan Ju de la Société coréenne Cheong Myung Ltd. Co, nous avons jeté les jalons de l’implantation de l’industrie automobile en RDC. Le Kongo Central a été choisi pour sa proximité avec le boulevard naturel d’approvisionnement et d’évacuation (fleuve et océan) ».

Le ministre Julien Paluku et le DG Jingwan Ju de la firme coréenne
brandissant l’accord signé

C’est en effet après plusieurs tentatives de s’installer en RDC, après les pillages des années 90 qui avaient emporté plusieurs usines du genre qui existaient à l’époque du Zaïre, que cette implantation pourra encore se réaliser.

Dans un passé récent à titre de rappel, soit le samedi 23 novembre  2013, trois ministres du Gouvernement de la Rdc, notamment Justin Kalumba Mwana Ngongo en charge des Transports et Voies de communication et Rémy Musungay en charge de l’Industrie avaient signé un double événement, qui prévoyait un contrait de fourniture de 250 minibus de transport en commun de marque Hyundai et un protocole d’accord de construction d’une usine d’assemblage et de montage des véhicules de cette marque coréenne à Kinshasa. La partie coréenne était représentée par l’Ambassadeur Hosung Lee de Corée à Kinshasa et deux dirigeants de Hyundai Motors Company à l’époque, Jin Ho Hwang et le directeur Afrique, Youn Jin Lee.

Une aubaine pour le développement de l’Economie et de l’Emploi

La Rdc qui se trouve dans une des régions les moins développées du monde, il s’avère, d’après plusieurs analyses, que la construction automobile se révèle  essentielle à l’industrialisation et au développement économique durables. En prenant pour exemples certains pays producteurs d’automobiles comme les États-Unis, l’Allemagne, la France, le Japon, la Corée du Sud, la Chine et l’Inde, où ce  secteur a considérablement favorisé l’industrialisation. Des productions comme celles de métaux, de plastiques et d’électronique, entre autres, y contribuent.

En outre, la chaîne de valeur mondiale du secteur automobile, composée de constructeurs automobiles, d’importateurs, d’assembleurs de camions et d’autobus, de fabricants et de distributeurs de pièces automobiles, de fabricants et de fournisseurs de composants et de détaillants, peut créer des milliers d’emplois décents indispensables au développement du pays. Une aubaine pour la Rdc où le chômage est élevé et les salaires bas.

Reste à vivre si le Gouvernement de l’Union Sacrée que dirigera le Premier ministre Sama Lukonde réussira à aller jusqu’au bout avec ce dossier, en matérialisant effectivement ce projet. Une occasion pour le quinquennat du Président Tshisekedi de se démarquer d’un certain passé, où ce même projet bien que signé à l’époque, n’a jamais été réalisé.