C’est officiel ! Bemba et Katumbi « chassés » de Lamuka par Fayulu et Muzito

C’est officiel ! Bemba et Katumbi « chassés » de Lamuka par Fayulu et Muzito

La réunion du Présidium de Lamuka convoquée et présidée par son coordonnateur Martin Fayulu ce vendredi 26 Février 2021, a évalué la situation générale de la République démocratique du Congo pays et statué sur les faits nécessitant de décisions claires. Ce, en application des dispositions « pertinentes » créant cette plateforme politique de l’opposition.  A son issue, un communiqué officiel a été rendu public, lequel dévoile la position de Lamuka sur plusieurs sujets d’actualité, notamment le cas de Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi, deux leaders de cette plateforme qui se sont rapprochés du Président Félix Tshisekedi dans le cadre de l’Union Sacrée.

Comme on pouvait s’y attendre, la réunion du présidium de Lamuka n’a pas affiché complet en termes de participations de ses quatre leaders restés en lice depuis la promotion, grâce au parrainage du Président Tshisekedi, de Freddy Matungulu comme administrateur à la Banque africaine de Développement, BAD . Seuls Martin Fayulu et Adolphe Muzito étaient donc physiquement présents à cette réunion. Jean-Pierre Bemba Gombo et Moise Katumbi Chapwe ont brillé par leurs absences, alors que certaines sources évoquaient la possibilité pour les deux leaders de participer à distance par visioconférence.

Martin Fayulu et Adolphe Muzito

Sur ces faits dont l’alarme avait déjà été sonnée dans une communication du 27 Janvier dernier signée par Fayulu, le présidium observe dans le présent communiqué dont copie ci-dessous « que Messieurs Jean-Pierre Bemba et Moise Katumbi ont librement adhéré à « l’Union Sacrée de la Nation ». Etant donné que les lois du pays ne reconnaissent pas le droit à une personne, à un parti ou regroupement politique à la fois à deux organisations politiques différentes et opposées, le Présidium prend acte de leur retrait volontaire et de celui de leurs partis respectifs : en conséquence, la coordination de la plateforme sera désormais assumée de manière alternative par les deux membres restant du Présidium », Martin Fayulu et Adolphe Muzito.

L’actualité sur les meurtres intervenus le 22 Février dans le Nord-Kivu de l’ambassadeur d’Italie Luca Attanasio, de son garde du corps Vittorio Lacovacci, et du chauffeur du PAM, Mustapha Milambo, était également au centre de cette réunion de Lamuka.  A cet effet, « les membres du Présidium présentent leurs condoléances les plus attristées à la République d’Italie et aux familles des trois disparus… », peut-on encore lire dans ce communiqué signé par Martin Fayulu et Adolphe Muzito.

Reste à savoir comment réagiront Jean-Pierre Bemba et Moise Katumbi par rapport à leur exclusion définitive de Lamuka, au moment ausun c’entre les deux n’a déjà déclaré publiquement avoir quitté cette plateforme créée à Genève le 11 Novembre 2018, dans la perspective entre autres de la présidentielle de Décembre 2018 remportée par Félix Tshisekedi. Une victoire contestée par Martin Fayulu arrivé en deuxième position et qui se proclame depuis « Président élu ».