RDC-USA : Que se sont dits exactement Félix Tshisekedi et Kamala Harris?

RDC-USA : Que se sont dits exactement Félix Tshisekedi et Kamala Harris?

La Vice-présidente des États-Unis d’Amérique et le Chef de l’État Congolais Félix Tshisekedi se sont entretenus par téléphone le vendredi 26 Février 2021. Beaucoup des commentaires dominent les conversations en Rdc sur cet entretien. Votre média vous livre ici le compte rendu lui parvenu en français fait par le Département américain sur les échanges entre les deux hommes d’État.

La nouvelle présidence américaine conduite par le Président Joe Biden et sa Vice-présidente Kamala Harris vient de manifester clairement son intérêt vis-à-vis la République démocratique du Congo. C’est ainsi qu’il faut situer l’échange téléphonique du vendredi entre Félix Tshisrkefi et Kamala Harris, à l’initiative de cette dernière. Ci-après, le compte rendu de ces échanges.

La Maison-Blanche
Le 26 février 2021
Compte rendu

La vice-présidente Kamala Harris s’est entretenue aujourd’hui avec le président Tshisekedi de la république démocratique du Congo. La vice-présidente a félicité le président Tshisekedi pour son accession à la présidence de l’Union africaine. Ils ont discuté de la COVID-19, des récents foyers de contagion d’Ébola et des opportunités économiques. Ils se sont engagés à travailler ensemble pour renforcer la sécurité sanitaire, augmenter le commerce et les investissements régionaux, promouvoir les droits de l’homme et la bonne gouvernance, et relever les défis du changement climatique. La vice-présidente s’est engagée à travailler avec le gouvernement de la RDC pour faire progresser l’éducation des filles et les opportunités économiques pour tous les Congolais. La vice-présidente a souligné les préoccupations importantes des États-Unis en ce qui concerne  des informations faisant état de graves violations des droits de l’homme et d’une aggravation de la crise humanitaire dans la région du Tigré en Éthiopie. Ils ont convenu de collaborer pour réduire les conflits, favoriser le dialogue et assurer la paix dans l’est de la RDC et dans la région.

Autrement dit, c’est donc la continuité du Partenariat privilégié entre les deux administrations conclu déjà à l’époque du Président Donald Trump.