Congo-Présidentielle 2021 : Ce que propose Dénis Sassou-N’Guesso sur la redynamisation de la vie culturelle nationale

Congo-Présidentielle 2021 : Ce que propose Dénis Sassou-N’Guesso sur la redynamisation de la vie culturelle nationale

Dans son projet de société « Ensemble, poursuivons la marche », décliné en neuf points, le candidat de la majorité, Dénis Sassou-N’Guesso, propose des pistes de solutions aux maux qui minent la bonne marche des secteurs vitaux de la vie. Considéré comme une identité nationale et un patrimoine inestimable, la culture congolaise n’échappe pas à cette réalité.

Aussi face aux nombreuses difficultés que connaissent ce secteur vital, Dénis Sassou-N’Guesso propose de redynamiser ce secteur. Cela passe notamment par l’édification de nouvelles structures de la culture et la formation aux métiers y afférents ; la promotion et le développement des produits culturels, ainsi que le renforcement du dispositif juridique de valorisation et d’accompagnement de ce secteur.

Ainsi, sur l’édification des nouvelles infrastructures, le candidat-président préconise entre autres, la construction d’un musée national et des musées départementaux aux normes contemporaines dans un partenariat public-privé, des maisons de la culture avec des espaces dédiées à la lecture, l’exposition et l’animation culturelle dans chaque district et arrondissement ; l’érection d’une cité de la mémoire au lieu de débarquement des esclaves à Loango dans le département du Kouilou, ainsi que l’aménagement ou le réaménagement des sites faisant partie de l’histoire congolaise.

Dans le domaine de la formation, le président Sassou-N’Guesso, souligne la nécessité de développer des filières de formation aux métiers de la culture à l’université et dans le cadre de la formation professionnelle. Pour lui, il sied par ailleurs de renforcer les capacités opérationnelles des acteurs culturels tout en recourant à la coopération multilatérale et bilatérale pour la formation des formateurs et des apprenants aux métiers de la culture.

Pour le président sortant, le prochain quinquennat (2021-2026), sera aussi marqué, au plan culturel, par la promotion et l’accompagnement des produits culturels locaux, notamment, à travers la mise en place d’un programme charger de l’identification, la documentation, la collecte, la protection et de la conservation du patrimoine culturel national congolais. Cela passera, en outre, par l’appui aux associations œuvrant dans la promotion des produits culturels et des professions culturels et à la création des entreprises de production et de diffusion des œuvres culturelles.

Au plan législatif, le nouveau projet de société du candidat du Parti congolais du travail (PCT) et alliés, appelle à la relecture des trois lois régissant le secteur de la culture en République du Congo. Il s’agit des deux lois portant sur l’orientation de la politique culturelle et la protection du patrimoine national culturel, ainsi que de celle relative aux droits d’auteurs et les droits voisins, en vue de les adapter à l’évolution du secteur.

Il s’agira surtout pour les futures autorités en charge de la culture, de faire évoluer le dispositif juridique du secteur, à travers l’encadrement, la valorisation et le développement de la culture en général et la mise en place des politiques d’éclosion des professionnels et des cadres d’encouragement pour l’exercice des métiers de la culture.