Congo-Présidentielle 2021 : Le candidat Sassou-N’Guesso expose des solutions pour revitaliser les sports dans « Ensemble, poursuivons la marche »

Congo-Présidentielle 2021 : Le candidat Sassou-N’Guesso expose des solutions pour revitaliser les sports dans « Ensemble, poursuivons la marche »

Les sports occupent une place de choix dans le projet de société du Président candidat Denis Sassou-N’Guesso. Au cours du prochain quinquennat, 2021 – 2026, il consacrera toutes les énergies pour « la revitalisation des sports » dans notre pays. L’ambition étant de le réinstaller au rang de grande nation sportive africaine, comme ce fut le cas dans le passé avec le football, le handball, le tennis de table et les arts martiaux, notamment le karaté.

La pratique d’une ou plusieurs activités sportives par chaque congolais, en état physique de le faire, sera toujours encouragée par l’Etat ou les collectivités locales. Ceux-ci continueront d’investir dans l’aménagement des installations sportives pour le grand public.

L’Etat veillera, pendant les cinq années à venir, à la revitalisation des sports de compétition. Cette revitalisation passe par la construction des infrastructures, la formation des cadres et des jeunes sportifs, ainsi que l’organisation régulière des compétitions au niveau national.

Des infrastructures supplémentaires

Pour ce faire, des infrastructures sportives supplémentaires seront construites à travers le pays. Il sera question de doter chaque arrondissement, district, établissement scolaire et établissement universitaire publics des plateformes sportives aux normes internationales. En l’occurrence, un terrain de football, de handball, d’athlétisme, de basketball et de volleyball, ainsi que d’un espace aménagé, ouvert ou fermé, pour la pratique des sports individuels comme la boxe, le judo, le karaté, le tennis, etc.

Au-delà de ce paquet minimum, il y aura lieu de construire et équiper deux écoles de sports à Brazzaville et à Pointe-Noire (associant le cursus scolaire et universitaire habituel avec la pratique des sports de compétition, préparant les élèves et étudiants aux épreuves sportives de haut niveau).

En partenariat avec les fédérations internationales, les grandes équipes des pays développés ou avec les ONG spécialisées, six centres de formation seront construits et équipés à travers le pays, avec une spécialité pour chacun, en athlétisme, en handball, en basketball, en volleyball, en tennis de table et en football.

Former et préparer les jeunes

Comme dans chaque domaine de formation, la priorité est à accorder au personnel d’encadrement. En attendant de former des formateurs congolais en nombre suffisant pour prendre en charge les différents centres et écoles des sports, il sera organisé le recours aux compétences étrangères. Pour chaque discipline sportive, on cherchera à travers le monde les meilleurs formateurs et managers des centres de formation et des écoles de sports.

Pour déceler les talents et en même temps préparer les jeunes aux compétitions, il est préconisé d’organiser régulièrement, une fois chaque année, les compétitions scolaires et universitaires dans les différentes disciplines sportives. d’organiser des compétitions inter-arrondissements et inter districts du même Département. de réorganiser les championnats nationaux (de football, de handball, de basketball, de volleyball, et autres) mettant en présence des équipes des différents districts et arrondissements, des milieux professionnels, scolaires et universitaires, ainsi que de promouvoir la constitution des équipes dites professionnelles, propriétés des investisseurs qui assurent leur financement et leur gestion.

Cette politique de revitalisation des sports permettra à notre pays de retrouver ses lettres de noblesse en la matière.