Congo : L’opposant Guy-Brice Parfait Kolélas meurt arme à la main

Congo : L’opposant Guy-Brice Parfait Kolélas meurt arme à la main

Guy-Brice Parfait Kolélas est décédé à son arrivée Paris, où il avait été évacué ce dimanche. Une information confirmée aux médias ce lundi 22 Mars 2021 par son directeur de campagne. Le principal adversaire du Président sortant Denis Sassou-N’Guesso à la Présidentielle du 21 Mars a été testé positif au Covid-19. Le Vendredi, le candidat n’avait pas pu animer son dernier meeting de campagne à Brazzaville.

Évacué d’urgence de Brazzaville dimanche, Guy-Brice Parfait Kolélas était apparu malade, mais motivé dans la vidéo ci-dessous publiée où il appelait, dans un message émouvant, ses partisans à voter : « Mes chers compatriotes, je me bats contre la mort, cependant, je vous demande de vous lever. Allez voter pour le changement. Je ne me serais pas battu pour rien. Levez-vous comme un seul homme. Faites-moi plaisir. Je me bats sur mon lit de mort. Vous aussi, battez-vous, pour votre changement. Il y va de l’avenir de vos enfants ». Ces mots resteront les dernières paroles  publiques de Kolélas.

60 ans et opposant historique, Guy-Brice Parfait Koléla est entré en politique sur les conseils de son père, Bernard Kolélas, disparu en 2009 après avoir lutté contre le colonialisme et tous les régimes qui ont dirigé le Congo après son indépendance en 1960. Au scrutin de 2016, Parfait Kolélas est arrivé deuxième, derrière le président Sassou Nguesso. Une violente rébellion dans son fief du Pool au sud de Brazzaville avait éclaté à l’époque, en contestation de ces résultats du scrutin. A la Présidentielle de cette année 2021, Kolélas est apparue comme le seul vrai rival du président sortant Denis Sassou-N’Guesso, 77 ans, dont 36 au pouvoir.