Traitement des déchets : La Porte du Futur lance « un Appel à projet » ouvert aux start-up

Traitement des déchets : La Porte du Futur lance « un Appel à projet » ouvert aux start-up

La Porte du Futur, Plateforme dédiée à l’éclosion des start-up à destination de l’Afrique lance un « Appel à projet » ouvert du 15 Février au 15 Mai 2021. Il s’agit des projets d’innovation en production d’énergies renouvelables et traitement des déchets. C’est organisé sous le Haut patronage du Ministre de l’industrie de la Rd Congo, le parrainage de l’Ingénieur Roger Janssens et en partenariat avec le Bureau d’Études Oil Progress, BEOPS.

« Accompagner le développement de projets des start-up dans le domaine des énergies renouvelables et de la gestion et traitement des déchets ainsi que des projets d’hybridation des différentes sources renouvelables », tel est l’objectif poursuivi dans le cadre de cet « Appel à projet » ouvert aux start-up.

Pour y participer, le porteur du projet doit justifier de compétences ou être soutenu par un partenaire dans le secteur faisant l’objet de l’appel à projet, les frais de dossier s’élavant à 100 € TTC payable à la banque.

Des aides possibles

Il est prévu deux types d’aides possibles en faveur des lauréats. Les études de faisabilité et de dimensionnement des systèmes par projet, ainsi que la réalisation des investissements (dépenses liées aux systèmes de production d’Énergies renouvelables et de traitement des déchets, de transformation, de stockage, de pilotage…), sont dans l’assiette de ces aides possibles.

Toutefois, les maîtres d’ouvrage lauréats s’engageront à mettre à disposition et/ou autoriser la Porte du Futur à utiliser les supports nécessaires (photos, suivi de consommations, témoignages…) à ces actions de diffusion de l’information des projets.

Les lauréats s’engagent également  à mettre en place un dispositif de suivi du projet d’une durée de 3 ans, qui permettra de mesurer sa pertinence technique et financière.

Brique technologique ou pas, l’intérêt est là

L’appel à projet s’intéresse à des projets mettant en place une « brique » technologique particulièrement novatrice pour construire et optimiser le lien entre production d’énergies renouvelables & récupération et usage des déchets. A titre d’exemple, le test d’une solution de stockage innovante – pour maximiser une autoconsommation, innovation technique importante dans un système de production d’énergie renouvelable et d’élimination ou de transformation des déchets…).

Mêmes des projets ne présentant pas nécessairement de brique technologique novatrice, mais qui feront la démonstration d’une innovation importante dans l’optimisation du lien entre production et usage des Énergies Renouvelables et des déchets sont visés dans cet appel à projet. Dans ce lot il y a l’autoconsommation collective, les boucles énergétiques locales, l’association de plusieurs technologies ou filières de production d’Énergie Renouvelable et d’élimination des déchets.

Pourquoi cet appel à projet ?

L’accès à l’électricité et autres ressources énergétiques restent une préoccupation majeure pour plusieurs ménages en République Démocratique du Congo. Une observation de la Banque Mondiale stipule que 10% de la population congolaise à accès à l’électricité en 2017 dont 35 % dans les zones urbaines (50 % à Kinshasa) et moins de 1 % dans les zones rurales. Les nombreux délestages et vieillissement des réseaux électriques mettent des quartiers entiers dans l’obscurité totale et orientent des familles entières à recourir à d’autres ressources énergétiques.

Les ménages de la ville de Kinshasa à titre d’exemple produisent plus au moins 3.600.000 tonnes des déchets ménagers confondus par an soit, 300.000 Tonnes par mois et 10.000 tonnes par jour. Avec un seul centre d’enfouissement presque en abandon, ces déchets (immondices) constituent une source d’énergie renouvelable considérable et potentielle pouvant être transformé sous plusieurs formes d’énergie (gaz, fertilisant, combustibles etc.).

Les start-up intéressées à cet appel  à projet sont invitées à consulter les sites https://www.laportedufutur.org et https://www.beops.cd pour obtenir  plus d’informations et pouvoir constituer leurs dossiers de candidature.