Rugby congolais : Le ministre des Sports Chembo Nkonde vivement saisi par l’instance faîtière africaine

Rugby congolais : Le ministre des Sports Chembo Nkonde vivement saisi par l’instance faîtière africaine

Après avoir écrit au ministre congolais des Sports Serge Chembo Nkonde, en date du 17 Mai 2021,  pour le féliciter du soutient apporté au comité légitime de la Fédération congolaise de rugby, Fecorugby, et de sa volonté de mettre fin au désordre crée par son prédécesseur dans cette discipline collective en pleine croissance en RDC et en Afrique, la confédération africaine de rugby est revenue dans une récente correspondance datée du 24 Mai, pour attirer l’attention du patron des Sports congolais, sur des abus en cours dans les activités de cette discipline en Rdc, ce, par des personnes non habilitées.

La pandémie mondiale du coronavirus aura le mérite, malheureusement, d’avoir paralysé le fonctionnement normal de plusieurs activités, notamment sportives, à travers la planète. La RDC comme certains pays africains a fait les frais de cette crise, où les activités sportives mettent encore du temps à reprendre leur ambiance d’antan. Le rugby congolais qui commençait à gagner du terrain sur l’échiquier national, a aussi vu son élan freiné pendant cette période de la pandémie de Covid-19. Ce qui pourrait expliquer les agissements de quelques opportunistes qui en ont profité pour entretenir une certaine confusion au sein de la Fecorugby.

Sonnette d’alarme de la confédération africaine de rugby

Dans une récente correspondance adressée au ministre des Sports congolais et dont une copie est parvenue à votre média, la Confédération africaine de rugby, sous la signature de Coralie Van den Berg, Directrice générale de Rugby Afrique, écrit :

«  La fédération congolaise de Rugby nous saisit par l’entremise de son président Monsieur Herman Mbonyo, également membre du comité exécutif de Rugby Afrique, sur les abus suivants que nous portons à votre connaissance :

  1. Des personnes non habilitées par les instances internationale et régionale du rugby que nous représentons en Afrique se livrent à une pratique sauvage du rugby dans votre pays sans aucun encadrement de la fédération avec le risque d’avoir à déplorer des blessés graves, ce que nous ne souhaitons pas, car comme vous le savez, ayant vous-même pratiqué notre sport, le rugby requiert un encadrement qualifié et des mesures particulières de sécurité et plus particulièrement en cette période de pandémie ;
  2. Ces mêmes personnes, dont monsieur Donatien Kayenge, diffusent des tracts et autre support multi media (watsaap, Instagram …) en utilisant abusivement les logos de Rugby Afrique et World Rugby ce qui est susceptible d’induire le public ou les autorités que vous êtes en erreur. En effet, seule la fédération congolaise de rugby dirigée par le comité élu le 05 septembre 2020 peut utiliser ces logos et encore dans des circonstances très précises. Aussi tout en dénonçant ses pratiques illicites, nous demandons au Président de la fédération congolaise de rugby, qui nous lie en copie, de prendre toutes les mesures qui s’imposent localement afin de faire respecter l’image de Rugby Afrique et de World Rugby et de nous informer de tout abus. Nous espérons que cette mise au point permettra de mettre fin au désordre constaté ».

Auparavant, soit le 17 Mai, la Confédération africaine de Rugby  avait déjà écrit au ministre Serge Chembo Konde pour le féliciter suite à sa nomination à la tête du ministère des Sports. Les mêmes félicitations ont également été adressées à Serge Chembo pour avoir accordé une audience à Messieurs Munsini Amédée et Nsungani Achille, respectivement Vice-président et Secrétaire général de la Fecorugby. « Nous savons que vous êtes préoccupé par l’avenir du rugby comme celui des autres sports de votre pays et nous vous promettons de ne ménager aucun effort pour accompagner votre grand pays, dont la géographie constitue un atout important pour le développement du rugby en Afrique et dans le monde. D’ailleurs, le fait que le Président de votre fédération nationale de rugby soit membre du comité exécutif de Rugby Afrique est pour nous le témoignage de la grande considération que nous avons pour votre pays qui, nous en sommes persuadés, peut réaliser de grandes choses avec le soutien de son gouvernement, comme cela fût d’ailleurs le cas en 2015 sous l’impulsion de l’actuel Premier Ministre que nous félicitons également à travers vous », a souligné Khaled Babbou, Président de Rugby Afrique et membre de l’Exco de World Rugby.

Herman Mbonyo, Président de la Fecorugby

Il est clair que la démarche de l’instance faîtière africaine du rugby auprès du nouveau ministre congolais des Sports, est de nature à prévenir la RDC, sur les risques des conséquences fâcheuses, notamment de sanctions, que le pays pourrait être exposé en cas de non respect des normes africaines et internationales dans le domaine de gestion des fédérations sportives. De l’avis des analystes, cela est un véritable avertissement qui mérite toute l’attention des autorités du pays.