Le Gouvernement Sama Lukonde s’attaque au nerf du social. L’opinion divisée…

Le Gouvernement Sama Lukonde s’attaque au nerf du social. L’opinion divisée…

La neuvième réunion des ministres du Gouvernement de l’Union sacrée de la nation restera mémorable à plus d’un titre. La révision respectivement des tarifs des services aériens et des produits surgelés qui a été vivement abordée, avec des décisions adoptées en est l’illustration. Ce challenge où les gouvernements précédents se sont révélés impuissants n’est pas facilement surmontable. Une certaine opinion reste d’ailleurs pessimiste. Et pourtant, les nouvelles indications des prix sont là !

Les résultats des concertations pour la révision de la tarification des services aériens en République démocratique du Congo, RDC, ont été présentés par le ministre de l’Economie nationale Jean-Marie Kalumba Yuma.

Il ressort de ces travaux menés par ce ministère avec notamment les opérateurs du secteur, l’Autorité de l’Aviation Civile, AAC, la Régie des voies aériennes, RVA, une réduction de 40$US sur tous les trajets, après celle d’environ 30% qui était obtenue quelques semaines avant. Ce qui fait en tout une réduction variant entre 45 à 70% selon les itinéraires, affirme le compte rendu du Conseil des ministres parvenu jusqu’à votre média. Ainsi par exemple, Kinshasa-Goma pourrait coûter moins de 200$US au lieu de 340 avant. Et le voyage Kinshasa-Gbadolite quitte de 480$US pour environ 180$US. Le Gouvernement congolais veillera à ce que tout cela fasse partie des textes juridiques pour bien le cimenter.

Les prix des surgelés d’importations dans le viseur

Les surgelés sont des produits de grande consommation en RDC. La tarification appliquée à ce niveau a toujours senti l’anarchie, tellement que les prix montent sauvagement souvent.

Le ministre de l’Economie a aussi entrepris des échanges avec principalement les opérateurs économiques du secteur, avec pour but de « nettoyer la structure des prix de ces produits de grande consommation pour aboutir aux prix justes », s’il faut reprendre l’expression contenue dans ce compte rendu.

En élaguant toutes les incohérences et sur base des éléments « objectifs » recueillis de lieux d’approvisionnements, le Ministère de l’Economie nationale avec ses interlocuteurs sont arrivés à la conclusion que les prix suivants devaient normalement être appliqués sur le marché :

  • Cuisse de poulet : moins de 10$US par carton de 10Kg au lieu de 26$US actuellement appliqué ;
  • Poulet entier : autour de 10$US par carton de 10 Kg au lieu de 28$US pratiqué ;
  • Côtes de porc : autour de 15$US par carton de 10 Kg contre 22,70$US pratiqué ;
  • Chinchard 16+ : autour de 17$US par carton de 30 Kg contre 42,90$US pratiqué.

Pour accompagner ces mesures dont l’application effective aura un impact positif sur le panier de la ménagère congolais, le Gouvernement de la Rdc envisage mener des actions, telles que dépêcher une délégation auprès des producteurs, lever de barrières routières irrégulières, la redynamiser le Comité de suivi des prix des produits de première nécessité.

Dans l’opinion, ces mesures annoncées font déjà l’objet de polémiques. Si certains se réjouissent carrément d’entendre une telle nouvelle en croyant en la capacité du Gouvernement d’y parvenir, d’autres par contre cherchent à savoir comment ces réductions vraiment majeures des prix  sont possibles aujourd’hui. Dans cette dernière position, plusieurs sont curieux de comprendre quelles sont réellement les concessions faites par le Gouvernement congolais aux opérateurs économiques pour espérer que tout cela se concrétise. Les plus sceptiques ne voient dans cette démarche gouvernementale qu’une action démagogique, que rien de tout cela ne se réalisera.

Dossier à suivre donc.

Un commentaire sur “Le Gouvernement Sama Lukonde s’attaque au nerf du social. L’opinion divisée…

Les commentaires sont fermés.