Début hors-session de l’Exetat en RDC : Les élèves doublement éprouvés à Kinshasa

Début hors-session de l’Exetat en RDC : Les élèves doublement éprouvés à Kinshasa

La République démocratique du Congo, RDC, a vécu l’épreuve de dissertation le lundi 12 Juillet 2021. Normalement, cette activité qui marque le début de la hors session de la 55ème édition de l’examen d’Etat édition 2021, s’est déroulée sur toute l’étendue de son territoire, à quelques exceptions près. Dans la capitale Kinshasa, les élèves ont été perturbés.

Les finalistes du cycle secondaire en RDC ont entamé le lundi 12 Juillet les toutes dernières marches de leur parcours scolaire devant les conduire aux études universitaires en cas de succès pour chacun. L’épreuve de dissertation inaugurant la hors session a bel et bien eu lieu. C’est donc le Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, Tony Mwaba, qui a lancé ces épreuves à partir de Mbanza Ngungu dans la province du Kongo-Central, à l’Ouest du pays.

En termes des chiffres, ce sont 830.164 candidats pour le cycle long, répartis dans 2.456 centres de passation des examens, qui participent à ces épreuves hors-session. A ces derniers, il faut ajouter la participation de 5.738 candidats du cycle court, disséminés dans 296 centres de passation des examens. Il y a une grande amélioration surtout du côté de la participation des filles, a annoncé le ministre Tony Mwaba.

Il faudra par ailleurs noter que ces épreuves sont reportées à une date ultérieure pour les élèves sinistrés de l’éruption volcanique du Nyiragongo du 22 mai, également reportées dans les sous-divisions d’Irumu 3 et de Djugu 1 touchées par les violences armées. Les élèves du Centre de passation de Kampala en Ouganda qui sont en difficulté de traverser la frontière ougandaise à cause du renforcement des mesures de lutte contre le Covid-19 n’ont pas aussi passé l’épreuve le 12 Juillet. A Minembwe dans le Sus-Kivu, l’insécurité au rendez-vous n’a pas aussi permis la tenue de cette épreuve en cette date.

A Kinshasa la Capitale du pays, il faut dire qu’en plus de l’examen, les élèves ont eu à affronter en plus l’épreuve des transports, avec la grève des chauffeurs taxis déclenchée ce même jour dès le matin. C’est donc dans des conditions particulièrement difficiles que la plupart d’entre eux a atteint le centre d’examen. Les craintes sont que cette situation puisse avoir impacté négativement dans le moral de ces finalistes, lesquels avait normalement besoin de beaucoup de quiétude pour cela. C’est ainsi que l’heure du début de cette épreuve a été retardée à Kinshasa sur décision du ministre de tutelle pour parer à ce cas de force majeure. Reste à savoir si cela ne va pas impacter au finish sur la qualité des résultats.

A noter qu’après la dissertation, les élèves vont faire face aux examens de l’oral de français et de jury pratique, avant d’aborder prochainement la session proprement-dite de l’examen d’état en quatre jours prévue du 30 Septembre au 2 Août 2021.