RDC : Mgr Monsengwo admis dans l’ordre des héros nationaux Kabila-Lumumba sous un sermon sévère de Fridoli Ambongo

RDC : Mgr Monsengwo admis dans l’ordre des héros nationaux Kabila-Lumumba sous un sermon sévère de Fridoli Ambongo
Cardinal Laurent Mosengwo Pasinya. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les obsèques officielles en mémoire de Mgr Laurent Monsengwo Pasinya ont été rendues le mardi 20 Juillet 2021 dans l’enceinte du Palais du Peuple, en présence des Présidents Félix Tshisekedi et Dénis Sassou-N’Guesso ainsi que de plusieurs autres personnalités. Une messe d’action de grâce a été dite à cette occasion, où l’illustre disparu a également été décoré à titre posthume par le Chef de l’Etat de la République démocratique du Congo, RDC. Et pas seulement.

Les officiels n’étaient pas les seuls le mardi 20 Juillet à rendre un dernier hommage à Laurent Monsengwo, une foule immense a aussi envahi à cet effet l’esplanade du Palais du Peuple pour témoigner sa reconnaissance à cet acteur incomparable de l’histoire de la RDC. Un sentiment qu’on observe d’ailleurs dans l’opinion d’une manière générale.

Plusieurs délégations tant politiques que religieuses venues de provinces de la RDC et des pays étrangers ont été également présentes à cette cérémonie solennelle, où un culte catholique a naturellement été célébré par le Cardinal Fridoli Ambongo, successeur à ce titre de Mgr Monsengwo.

Dans le sermon vivement applaudi qu’il a prononcé à l’occasion de cette messe, mais jugé trop sévère par certains, Fridolin Ambongo a, dans un style qui lui est propre, interpellé l’assistance sur ce que doit être « rendre hommage à la mémoire de Laurent Monsengwo ».

 « … Honorer la mémoire du Cardinal Laurent Monsengwo c’est de voir nos dirigeants ne pas se considérer comme les propriétaires de notre pays, mais comme des humbles serviteurs de la Nation pour le bien et le bonheur des populations. La meilleure façon d’honorer la mémoire de ce personnage, qu’est Laurent, c’est de s’engager résolument pour que les richesses immenses dont Dieu a dotées notre pays servent réellement au bien de nos populations et non à un groupe des privilégiés. On ne peut rendre hommage à la mémoire du Cardinal Laurent Monsengwo si on laisse la population croupir dans la misère, alors que les gouvernants vivent dans l’opulence et l’impunité. Honorer la mémoire du Cardinal Laurent Monsengwo c’est aussi devenir des artisans de paix, de justice et de l’instauration de l’Etat de droit pour que le vivre ensemble dans la paix et la réconciliation nationale soient possibles en Afrique et au Congo… ».

Sur le plan national, le clou de cette cérémonie a été l’élévation à titre posthume de Mgr Laurent Monsengwo Pasinya, au rang de Grand Cordon dans l’ordre des héros nationaux Kabila-Lumumba. Une décoration faite par le Chef de l’Etat Congolais Félix Tshisekedi. Auparavant, une ordonnance présidentielle singée à cet effet le mardi 20 Juillet, a été lue  par le Chancelier national des Ordres nationaux.

Après cette cérémonie d’obsèques officielles, le corps de l’illustre disparu a été réadmis à la morgue de l’hôpital Saint Joseph dans la commune de Limete, à Kinshasa.

La suite du programme des funérailles indique que l’inhumation de Mgr Laurent Monsengwo Pasinya interviendra le mercredi 21 Juillet 2021 dans l’enceinte de la paroisse catholique Notre Dame du Congo, où reposent également depuis des années ses prédécesseurs cardinaux  Joseph Malula et Frédéric Etsou. Ce, après la messe qui sera célébrée aux environs de 11h00, en présence des Chefs d’Etat respectifs de deux Congo Félix Tshisekedi et Dénis Sassou-N’Guesso.

Né en 1939 d’une famille de chef coutumier sakata, de l’actuelle province du Mai-Ndombe, Laurent Monsengwo Pasinya est décedé le 11 Juillet à Paris. Son corps a été rapatrié à Kinshasa une semaine après, soit le dimanche 18 Juillet. La population s’était alors amassée très nombreuse le long des artères principales pour accueillir la dépouille mortelle de cet illustre disparu.

Un commentaire sur “RDC : Mgr Monsengwo admis dans l’ordre des héros nationaux Kabila-Lumumba sous un sermon sévère de Fridoli Ambongo

Les commentaires sont fermés.