Séminaire Gouvernemental : Tshisekedi a-t-il coupé l’herbe sous les pieds des « autorités morales » ?

Séminaire Gouvernemental : Tshisekedi a-t-il coupé l’herbe sous les pieds des « autorités morales » ?

Une année après la tenue du premier séminaire gouvernemental de l’ère Tshisekedi, avec l’équipe du Premier ministre Sylvestre Ilunga, soit du 27 et 28 décembre 2019 à Zongo dans le Kongo Central, l’heure est arrivée pour le Gouvernement Sama Lukonde qui a succédé de passer lui aussi à l’école. C’est donc du jeudi 22 au samedi 24 Juillet 2021 que se tient l’actuel séminaire gouvernemental, dont l’objectif est d’instaurer une gestion qui produise des résultats. A l’ouverture, le Chef de l’Etat Congolais a donné clairement ses orientations dont certaines tournures attisent déjà de débats.

« Créer une dynamique de changement par la culture de l’excellence et la gestion axée sur les résultats », telle est l’intitulé de la thématique de ce séminaire du Gouvernement qui se tient depuis le jeudi 22 juillet 2021, au Fleuve Congo Hôtel, à Kinshasa. Le Chef de l’État congolais a fait part de ses orientations à l’ouverture de ces accises, en insistant sur l’importance d’établir des objectifs précis et de renforcer les contrôles de l’action gouvernementale.

Il s’agira dans ce séminaire, de pouvoir renforcer les capacités des membres du Gouvernement dans la bonne gouvernance. Une initiative globalement bien accueillie par l’opinion, consciente que certains membres de cette équipe du Premier ministre Sama Lukonde,  n’ont que peu ou même pas d’expériences de la gestion des affaires étatiques. Pendant deux jours donc, les membres de l’Exécutif national vont chercher à s’imprégner de la vision du Président de la République et l’intérioriser, en vue d’imprimer une dynamique de changement par la culture de l’excellence pour plus d’efficacité dans l’action, souligne une dépêche de la Cellule de Communication du Chef de l’État Congolais.

Le Président Congolais Félix Tshisekedi lors de son discours d’ouverture.
(Photo droits tiers)

Le Président Tshisekedi a essentiellement, dans son speech d’ouverture, demandé aux membres du Gouvernement de privilégier la solidarité gouvernementale pour atteindre les objectifs. Et ce, avant d’insister sur le fait que le gouvernement Sama Lukonde a le devoir des résultats. « Du moment où vous avez pleinement conscience de votre participation au Gouvernement de l’Union Sacrée, il est attendu de chacun de vous d’éviter des prises de positions partisanes qui viendraient nuire à l’idéal du Peuple d’abord. Il n’y a pas de place pour satisfaire les caprices des autorités morales. Le seul leitmotiv qui doit vous animer : améliorer les conditions sociales de notre peuple », a-t-il déclaré en substance. Des propos que d’aucuns interprètent comme une anticipation du Chef de l’Etat Congolais, de nature à dissuader  les différents membres de l’Exécutif national de toute influence négative de la part de leurs autorités morales, qui sont en fait les leaders des organisations politiques où est issu chaque membre du Gouvernement.

Le Président Félix Tshisekedi et le Premier ministre Sama Lukonde à l’occasion du séminaire gouvernemental. (Photo droits tiers)

A noter que ce séminaire intervient environ quatre mois après l’installation du Gouvernement dirigé par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde. C’est donc le deuxième Gouvernement du quinquennat de Félix Tshisekedi.

Par ailleurs, voici le programme détaillé de ce séminaire gouvernemental.

Jeudi 22 juillet 2021

Ouverture officielle du Séminaire par le Président de la République.

Thème 1 : Défis et enjeux de développement de la RDC: traduction de la vision du changement du Président de la République

  • Présentation du Programme du Gouvernement défis, priorités sectorielles et programmes phares, par le Premier ministre, chef du gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde.
  • Projection d’une vidéo sur les défis du développement de la RDC et échanges.

Thème 2 : Outils pour réaliser avec grande efficacité et efficience la vision de changement du chef de l’Etat et le Programme gouvernemental

  • Le mode de fonctionnement du Gouvernement : cadre juridique, mécanismes, procédures, défis et leçons apprises, par Jean Albert Ekumbaki, Secrétaire Général du Gouvernement.
  • Questions et échanges d’expériences.
  • Synthèse de la journée, par le Professeur Bruno Mukendi, spécialiste en Management de développement, gouvernance et analyse des politiques publiques.

Vendredi 23 juillet 2021

Thème 2 suite

  • Leadership et gouvernance publique axée sur les résultats, amélioration de l’action gouvernementale et cadre stratégique des résultats du programme gouvernemental, par le Professeur Bruno Mukendi.
  • Gouvernance économique et financière de la RDC (Panel).
  • Quelles perspectives économiques pour le développement durable de la RDC ?, par le Professeur Evariste Mabi Mulumba, Premier ministre honoraire, Président honoraire de la Cour des Comptes.
  • Gestion macroéconomique et financière de la RDC : Tendances, défis et opportunités, par Jean Louis Kayembe wa Kayembe, Directeur Général à la Banque Centrale du Congo.
  • Principes et procédures de passation des marchés publics, par le pasteur Jean-Pierre Kapuku, Directeur Général de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) et Inspecteur Général des Finances.
  • Gouvernance territoriale défis et opportunités, par le Professeur Jean Pierre Lotoy, spécialiste en décentralisation, Université de Kinshasa.
  • Synthèse de la journée, par le Professeur François Kabemba Assani, Consultant International en matière des réformes administratives et Secrétaire général académique à l’Institut Supérieur Pédagogique de la Gombe.

Samedi 24 juillet 2021

Thème 2 (suite et fin)

  • Problématique de la gouvernance sécuritaire en RDC (Panel), Gouvernance sécuritaire et humaine, par le Professeur Eugène Banyaku Lwape
  • La problématique de la gouvernance sécuritaire : Professeur Longin Mbela Hiza, Consultants au Conseil National de Sécurité
  • Rôle et importance du partenariat public-privé, par Antony Nkinzo Kamole, Directeur Général de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI).
  • La RDC à l’heure de la diplomatie de développement enjeux, défis et opportunités (Panel), par le Sénateur Edward Mokolo wa Mpombo, Ministre des Affaires Etrangères honoraire et l’Ambassadeur Bertin KAnunu, Secrétaire Général honoraire du Ministère des affaires étrangères.
  • La coopération internationale axée sur les priorités de transformation socioéconomique de la RDC, par le Professeur Bruno Mukendi,
  • Mobilisation des organisations de la société civile pour le changement, par Madame Aurélie Bitondo, Députée honoraire de Transition de la CNS et Représentante de la société civile congolaise à plusieurs événements nationaux et internationaux.

Thème 3 : Valeurs, principes et règles éthiques et déontologiques

  • Changement de mentalités, règles et principes éthiques et déontologiques et lutte contre les antivaleurs, la corruption et le crime organisé (Panel).
  • Changement de mentalités principale clé pour le développement de la Nation, Monsieur Justin Bendesana Nzama, Conseiller principal à la Présidence de la République.
  • Ethique de responsabilité facteur primordial dans l’accomplissement de la vision du changement du Président de la République, Chef de l’Etat, par le Pasteur Jacques Kangudia, Conseiller spécial du Président de la République.
  • Des principes généraux du code de conduite de l’agent public de l’Etat à la charte de déontologie des membres du Gouvernement, par le Professeur St. Augustin Mwendambali, Directeur Général de l’Observatoire de Surveillance de la Corruption et de l’Ethique Professionnelle (OSCEP).
  • Stratégies et mécanismes de lutte contre les antivaleurs et la corruption, par Monsieur Romuald Pungwe Nemba, Avocat Général près la Cour de cassation.
  • Synthèse de la Journée, par le Professeur François Kabemba Assani.
  • Evaluation du Séminaire par les participants.
  • Synthèse, conclusions et recommandations du Séminaire, par le Professeur Bruno Mukendi.

Clôture officielle du Séminaire par le Président de la République.