CENI : Le financement pour les prochaines élections sur la bonne voie rassure Nicolas Kazadi

CENI : Le financement pour les prochaines élections sur la bonne voie rassure Nicolas Kazadi

La question des élections en République démocratique du Congo, RDC, a repris ces dernières heures sa place dominante dans l’actualité de ce pays. Ce, quelques jours seulement après la promulgation de la nouvelle loi sur la Commission électorale nationale indépendante, CENI, par le Président Tshisekedi. La composante confessions religieuses a relancé le vendredi 23 Juillet le processus de désignation de ses candidats au bureau de la Centrale électorale. Ajouter à cela les assurances que le Ministre des Finances Nicolas Kazadi vient de donner au micro de notre consœur Rfi touchant au financement des prochaines élections.

La nouvelle loi sur la CENI a été promulguée le 3 Juillet dernier, après son vote favorable au niveau de deux Chambres du Parlement congolais. Les différentes dénonciations faites par la Cenco, l’Ecc et la coalition Lamuka, accusant selon elles la politisation de la centrale électorale, n’ont pas empêché que le processus lié aux prochaines élections puisse se poursuivre. Les différentes composantes devront designer leurs délégués respectifs pour le bureau de la Ceni au plus tard le 27 Juillet prochain.

A cet effet et d’après la nouvelle loi dite Lutundula, du nom de son auteur,  le nombre des membres passe à 15 en raison de 5 pour la majorité au pouvoir, 5 pour l’opposition et 5 pour la société civile. 7 d’entre eux siégeront au Bureau qui sera dirigé par un délégué des confessions religieuses.

Les chefs des confessions religieuses qui ont tout justement débuté les consultations au niveau de leur composante le vendredi 23 Juillet, ont dénoncé des menaces et pressions que subissent certains membres de leur composante. Cela ne les a pas empêché de réaffirmer leur détermination à ne pas céder à toute tentative de perturbation du présent processus électoral, qui doit inaugurer, selon leurs termes «  une nouvelle ère des élections mieux organisées pour l’alternance démocratique en 2023 ».

Financement du cycle électoral

La question du financement des prochaines élections préoccupe beaucoup les Congolais. Et tout le monde attendait que le Gouvernement Congolais puisse se prononcer et rassurer là-dessus. C’est pratiquement ce que le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, vient de faire, en apportant des assurances sur cette question, dans une interview qu’il a accordée à notre consœur Rfi.

Nicolas Kazadi, Ministre des Finances de la RDC

« Comme nous nous y sommes engagés, le Premier ministre a été très clair dans son discours d’investiture, il a annoncé que nous allons faire des provisions année après année pour pouvoir financer les élections en toute sérénité. Nous avons déjà commencé et au moment où nous parlons, nous avons des provisions constituées. Au moment de la publication du collectif budgétaire, vous serez informés des allocations pour cette année. Ce qui va, j’espère, coïncider avec le début du fonctionnement de la nouvelle Céni. Et donc, nous sommes dans le bon de ce point de vue là. Cela dit, au-delà des financements internes, nous sommes ouverts, comme ça a été le cas dans le passé, aux appuis des partenaires pour ce qui est du cycle électoral. Mais nous commençons par faire notre devoir et à constituer des provisions pour financer la Céni », a-t-il déclaré.

La question du contrôle de l’utilisation par la Ceni du financement qui sera mis à sa disposition dans le cadre du cycle électoral, a également été posée, étant donné que cet aspect a fait défaut dans les précédentes expériences. A ce sujet, Nicolas Kazadi a reconnu qu’il y a un grand effort « … et ça ne concerne pas que la Céni, c’est général. Et nous avons énormément de progrès à réaliser pour que nos dépenses publiques, la qualité et l’efficience de nos dépenses publiques soient renforcées. Nous le ferons pour la Céni comme nous sommes en train de commencer à le faire pour les autres secteurs ».

Dossier à suivre donc.