Croisade gouvernementale pour la baisse des prix : Peut-on dire « Enfin » ?!

Croisade gouvernementale pour la baisse des prix : Peut-on dire « Enfin » ?!

En République démocratique du Congo, RDC, la guerre lancée depuis Mai 2021 par le Gouvernement pour la révision à la baisse de la tarification des prix des produits et services, semble porter ses premiers fruits. A en croire le ministre de l’Economie, la première bataille livrée avec les opérateurs du secteur aérien vient d’être gagnée ce samedi 07 Août 2021, avec la publication de l’arrêté ministériel fixant les nouveaux prix des billets d’avion. Ce, après la conclusion des discussions entre le Gouvernement Congolais et les opérateurs du secteur aérien.

« Le message est tout simple. J’ai eu à conduire la délégation des compagnies aériennes membres de la FEC aux négociations. Aujourd’hui, l’arrêté vient d’être signé. L’heure n’est plus à discuter si on est tombé d’accord sur un accord ou l’accord sur le désaccord. L’essentiel, c’est de regarder le futur. Le futur, c’est d’abord le social de la population. Nous allons y travailler. Et s’il y a des mécanismes de correction dans le futur, vous avez suivi vous-mêmes, le ministre s’est employé à réactiver la commission tarifaire de lutte contre le bradage… Dans ce cadre-là, nous pourrons voir ce qui n’a pas été arrondi, comment ça pourra l’être demain. C’est ça l’essentiel. Le gouvernement a le pouvoir régalien. Il a décidé. Nous avons l’obligation tous, de nous aligner. A-t-on encore le droit ou le temps de bouder ou de discuter ? Non. C’est l’application. Et nous allons appliquer ». C’est la déclaration faite par Norbert Sengamali, président du Comité professionnel des transporteurs aériens de la Fédération des entreprises du Congo, FEC. Ce qui peut démontrer à juste titre que les opérateurs du secteur ont finalement fléchi, alors qu’il y a encore quelques heures, le blocage semblait persister dans ces négociations.

Lire également https://lesnews.cd/2021/08/07/baisse-du-prix-des-billets-davions-en-rdc-il-y-a-blocage-et-menaces-serieuses/

En effet, l’arrêté signé par le ministre de l’économie, Jean-Marie Kalumba Yuma, consacre la baisse des prix des billets d’avion. Il entre en vigueur ce jour et permettra d’obtenir la réduction d’environ 40% des prix des billets d’avion pour les vols domestiques en RDC.  Ainsi la déclaration ci-après de ce représentant du Gouvernement Congolais.

Le ministre de l’Economie nationale s’exprimant après le compromis avec les opérateurs du secteur aérien (Vidéo droits tiers)

De son côté, le Premier ministre Sama Lukonde qui a présidé la cérémonie de la signature de cet arrêté ministériel sur la baisse des prix des billets d’avion pour les vols domestiques en RDC, n’a pas manqué d’exprimer toute sa satisfaction : « La cérémonie de ce jour, que je considère être comme une séance de travail, marque la clôture des travaux de révision des structures des tarifs des services aériens du réseau domestique. Elle consacre l’aboutissement heureux d’un processus laborieux de concertation que j’ai personnellement encadré entre le gouvernement, les opérateurs du secteur aérien ainsi que les instances de régulation de ce secteur. Ces concertations visant à rechercher le juste prix des services aériens ont permis de rationaliser la structure des tarifs des billets d’avions ainsi que ceux du fret aérien, avec comme conséquence, une baisse considérable des prix dans des proportions dépassant les 40% pour les principaux trajets ».

A la suite de ces résultats flatteurs il faut le reconnaître, certaines sources laissent cependant entendre un autre son de cloche dans le chef de certains opérateurs du secteur. Contribuant ainsi à entretenir le doute sur la possibilité d’exécution des dispositions de cet arrêté.

Qu’à cela ne tienne, voici ci-dessous le tableau reprenant la nouvelle tarification des prix des billets d’avion telle que formalisée par l’arrêté ministériel ce samedi 7 Août 2021.

Un commentaire sur “Croisade gouvernementale pour la baisse des prix : Peut-on dire « Enfin » ?!

Les commentaires sont fermés.