Covid-19 : La Rdc sous menace réelle des variants africains

Covid-19 : La Rdc sous menace réelle des variants africains

La Covid-19 trouve peu des preneurs en Afrique,  comparativement aux autres régions du monde. Un avantage apparent d’après plusieurs chercheurs, qui doutent d’une aggravation prochaine de la situation. Et la Rdc est sous menaces. 

Une étude réalisée par un groupe de 112 organisations africaines et 25 organisations internationales, en coopération avec l’Organisation mondiale de la santé, OMS, et les centres africains de contrôle et de prévention des maladies, signalent notre consœur AgenceEcofin.com, prévoit une hausse des mutations de la covid-19 en Afrique, en raison de l’émergence de nouveaux variants dans la région.

Cette augmentation du nombre des variants de la Covid-19 sur le continent africain est attribuée principalement au faible taux de vaccination sur le continent, où seuls 3,2 % d’une population  de 1,2 milliard d’individus ont été entièrement vaccinés. A cela, s’ajoutela lenteur du déploiement des vaccins dans la plupart des pays africains, signale des sources scientifiques.

En janvier 2021, l’OMS avait identifié un peu moins de 5000 séquences publiquement disponibles provenant de 24 pays de l’Afrique. A l’aide de ces données, 145 lignées de la région ont été identifiées. Parmi ces lignées, le variant préoccupant actuellement est le B.1.351 ou 501Y.V2 qui a d’abord été découvert en Afrique du Sud. Il a également été identifié au Botswana, et en Zambie frontalière de la Rdc. Les autorités sanitaires de la Rdc sont donc invitées à plus de vigilance et de réactivité. Des informations sur la séquence du nouveau variant identifié au Nigeria sont attendues.

Selon le Centre africain pour le contrôle et la prévention des maladies, l’Afrique a connu à ce jour près de 8 millions de cas confirmés de coronavirus et un peu plus de 200 000 décès.

Dossier à suivre donc !

Laisser un commentaire