Cobalt : La Rdc est-elle menacée par l’Australie ?

Cobalt : La Rdc est-elle menacée par l’Australie ?

Le cabinet d’études Fitch Solutions prévoit dans ses récentes analyses l’éventualité d’une menace accrue de l’Australie face à la République démocratique du Congo, RDC, dans le marché mondial du cobalt. Malgré ça et d’après cette information tirée de agenceecofin.com, il ne fait toutefois pas de doutes que la RDC continuera d’être le principal producteur mondial de cobalt dans les prochaines années.

La Rdc devrait commencer par faire face à la concurrence accrue de l’Australie, si l’on en croit les prévisions de Fitch Solutions. Ce cabinet d’études a indiqué tout récemment que les investissements du secteur du cobalt devraient se déplacer vers l’Australie, considérée comme une alternative moins risquée en ce qui concerne les risques liés aux droits de l’homme et à l’environnement.

Concrètement, Fitch Solutions affirme dans sa note que l’Australie, grâce principalement à sa réglementation minière, représente un environnement beaucoup moins risqué si l’Union Européenne, UE, cherche à réduire sa dépendance à l’égard de la RDC pour le cobalt.

Toutefois, estime-t-on encore, l’Australie qui possède les deuxièmes plus grandes ressources pour cette matière première, derrière la RDC, avec une production actuellement estimée à 5 700 tonnes de concentré, reste encore très loin de son challenger dont la production pour la même année 2020 s’élève à 95 000 tonnes. Cependant, la croissance de d’offre de l’Australie est jugée très importante que celle de la Rdc.

Si la RDC a souvent été pointée du doigt pour des cas de violations de droits humains, soulignent plusieurs analyses, dans ses mines de cobalt, il faut noter que le pays s’efforce depuis quelques mois de changer la donne et assainir le secteur. En mars 2021, le pays a lancé officiellement l’Entreprise générale de cobalt, EGC, société présentée déjà comme l’arme ultime du gouvernement pour résoudre les problèmes rencontrés par le pays pour assurer un approvisionnement responsable en cobalt.

Alors que tous ces efforts sont appelés à porter leurs fruits, il faudrait relativiser l’avis de Fitch, car la RDC n’est pas véritablement menacée par l’Australie.

Pour rappel,  la RDC fournit plus de deux tiers de l’offre globale, qui a été de 140 000 tonnes en 2020, selon les données de l’USGS.