Daniel Mukoko appelle à « Guérir le Congo du mal zaïrois » !

Daniel Mukoko appelle à « Guérir le Congo du mal zaïrois » !

Dans son nouvel ouvrage de 367 pages porté sur les fonds  baptismaux le samedi 9 Octobre 2021 à Kinshasa, le Professeur Daniel Mukoko Samba fait un diagnostic sans complaisance sur la situation actuelle de la République démocratique du Congo, Rdc. Rien n’a donc été laissé au hasard, tant dans le parcours historique que dans la gestion économico-sociale et politique du pays par l’auteur pour soutenir ses thèses. La cérémonie organisée à cette occasion a tenu l’assistance en haleine.

Dans ce livre sorti récemment dans l’espace Schengen, Daniel Mukoko Samba a remarquablement retracé le parcours d’un pays né dans la tourmente d’une décolonisation ratée et des tentatives de rupture avec les structures héritées de l’ordre colonial. Cet ouvrage au titre interpellateur et provocateur met en lumière des mécanismes qui alimentent le manque de cohésion au niveau des élites et l’instabilité des équilibres sociopolitiques qui sont à la base de l’inefficacité de l’action publique.

« Guérir le Congo du mal zaïrois », l’auteur ne pouvait pas trouver mieux, bien qu’il ne soit pas le premier à utiliser ce titre.

L’esprit de cet ouvrage peut se résumer en ces mots tirés de propos de son auteur :  « La République démocratique du Congo s’installe dans le vaste bassin du fleuve Congo portant le même nom, sur une distance identique à celle qui sépare Paris et Minsk. Au vu de ses riches dotations en ressources naturelles, le pays est considéré comme un scandale géologique. Et pourtant, il est aussi l’un des pays les plus pauvres au monde. En termes du revenu par habitant, le Congo est dans le bas classement mondial. Seuls les autres pays africains ont des revenus inférieurs à celui du Congo… mal zaïrois symbolise l’impuissance de l’action publique. C’est cette incapacité de l’Etat à concevoir des politiques publiques, à les mettre en œuvre et à aller jusqu’au bout. Peut-on juste signaler l’incapacité du pays à organiser un recensement général de la population depuis tout ce temps? Pourtant, c’est une opération routinière. Depuis 1960, on a pas réussi à concevoir et exécuter un plan de développement jusqu’au bout. C’est cette impuissance de l’action publique qui est définie ici comme le mal zaïrois et dont il faut extirper. Comment? C’est en transformant l’Etat congolais, en faisant de l’Etat congolais un agent de développement capable et efficace ».

(de gauche à droite) les professeurs Florentin Mokonza Bonza, Leonard Kabeya Tshikuku, Daniel Mukoko Samba et Kaumba Lufunda Samajiku

Deux éminents hommes de science ont eu la noble tâche d’analyser ce livre à l’attention des invités. Le professeur Kabeya Tshikuku Léonard y a fait une lecture économique, tandis que son collègue  Kaumba Lufunda Samajiku, est intervenu en second lieu pour une lecture à la fois politique, philosophiques et sociologique.

L’instant de baptême du livre par le professeur Florentin Mokonza Bonza

Le baptême du livre est arrivé après les brillantes interventions de deux analystes. Le professeur Florentin Mokonda Bonza qui a eu l’honneur de procéder à ce baptême,  a appelé les congolais à la lecture de cet ouvrage plein des leçons à tirer.

Face aux médias, dont extraits vidéos ci-dessous, Daniel Mukoko Samba a pu apporter des réponses à certaines questions suscitées par son œuvre intellectuelle.

Personnage illustre dans le microcosme politique congolais, Daniel Mukoko Samba est professeur d’Economie à l’Université de Kinshasa et également collaborateur du Programme des Nations unies pour le développement, PNUD. Ancien directeur de cabinet du Premier ministre Adolphe Muzito, Il a aussi occupé le poste de Vice-premier ministre et ministre du Budget du gouvernement Matata de 2012 à 2016. Il fait actuellement partie du Panel qui accompagne le chef de l’État Félix Tshisekedi dans son mandat de Président en exercice de l’Union Africaine.

A noter que plusieurs dizaines d’ouvrages dédicacés sur place par l’auteur ont été achetés au cours de la cérémonie.