Congo : Denis Sassou-N’Guesso met le doigt dans la plaie de la Justice

Congo : Denis Sassou-N’Guesso met le doigt dans la plaie de la Justice

Dans son speech sur l’état de la nation prononcé à Brazzaville le 28 Décembre, le président Denis Sassou N’guesso a souligné la nécessité pour le gouvernement d’amener à bon port la réforme du système judiciaire, en vue d’assainir ce secteur gangrené par plusieurs maux qui enfreignent à son fonctionnement.

En effet, le Chef de l’Etat congolais a égrené les axes prioritaires de mise en œuvre de mutation de la justice congolaise, notamment, la numérisation de la justice ; la réforme des procédures pénales et civiles ; le sens et l’efficacité des peines ; l’organisation territoriale des juridictions. Ces efforts, a-t-il relevé, devraient se poursuivre, en sus de divers codes en révision.

Pour Denis Sassou N’guesso, l’arsenal juridique va contribuer à lutter contre certaines pratiques contraires à l’éthique et susceptibles d’entamer la crédibilité des cours et tribunaux. « Nul ne peut tolérer ces atteintes nocives qui affectent notre système judiciaire et asphyxient la noblesse du droit et l’impartialité de la justice dans notre pays.  Le gain facile et déshonorant du trafic d’influence, de la corruption, de la concussion et de bien d’autres dérives dégradantes défie le professionnalisme de ceux qui sont chargés, au nom du Peuple congolais, de dire le droit », a dénoncé le président congolais.

En outre, le chef de l’Etat a interpellé les organes constitutifs de l’autorité et garants de l’intégrité du pouvoir judiciaire devant le prétoire et la conscience de la nation.

Pour cela, a-t-il conclu, « le suivi et l’évaluation plus stricts des carrières des magistrats et auxiliaires pourront assurément concourir à l’amélioration de la carte judiciaire de notre pays ainsi qu’à la disponibilité d’un personnel de qualité, aguerri contre les antivaleurs et faisant preuve de haute probité morale et civique afin de rendre, aux populations et autres acteurs, la justice qui leur est due ».

LesNews/CongoVox