RDC : Ces chiffres qui font rêver et feront baver en 2022…

RDC : Ces chiffres qui font rêver et feront baver en 2022…

« Le pays s’est «fortement remis » de l’impact de la pandémie de Covid-19 en 2021, avec une croissance estimée à 5,7%. Une stabilité qui reflète la « bonne coordination dans la conduite des politiques budgétaire et monétaire du pays ». Cette déclaration de la Banque centrale du Congo, BCC, dans un communiqué publié après une réunion du Comité en charge de la politique monétaire, suscite beaucoup d’espoirs au pays.

En effet, pour analyser les principaux faits économiques et financiers de l’année et discuter des perspectives à court terme, le Comité de politique monétaire, CPM, de la BCC, s’est réuni le 30 décembre 2021. L’autorité monétaire de la Rdc projette une croissance de 6,1%, une inflation annuelle autour de 5% et la poursuite de la relative stabilité de la monnaie nationale, le franc congolais, au titre de l’année 2022.

La réalisation de ces résultats, indique l’instance, nécessitera la mise en oeuvre rigoureuse des politiques économiques saines initiées en 2021, particulièrement le respect du pacte de stabilité entre la BCC et le ministère des Finances, le maintien d’un cadre solide de coordination des politiques monétaire et budgétaire ainsi que l’exécution minutieuse des réformes macroéconomiques et structurelles destinées à mettre l’économie sur la voie d’une croissance forte, durable, inclusive et diversifiée.

Pour le CPM, le taux directeur de la BCC devrait, dans ce contexte, passer de 8,5% à 7,5% tandis que les réserves obligatoires seront désormais constituées dans la monnaie de dépôt. Ainsi, ces mesures devraient contribuer au renforcement du financement de l’économie en monnaie nationale et soutenir ainsi la dédollarisation de l’économie, dans un contexte d’une plus grande maîtrise de l’inflation.

Le siège de la Banque centrale du Congo à Kinshasa (Photo droits tiers)

Le Fonds monétaire international, FMI, a révisé ses prévisions de croissance économique à la hausse pour la République démocratique du Congo. L’institution table désormais sur des taux de 5,4% et 6,2%, respectivement en 2021 et 2022. « Malgré la persistance de la pandémie de Covid-19, l’économie se redresse », a-t-elle indiqué dans un communiqué publié à la suite d’une mission conduite à Kinshasa entre le 20 et le 27 octobre 2021, pour la première revue de l’accord triennal au titre de la Facilité élargie de crédit, FEC.

Pour rappel, en mission à Kinshasa, la capitale congolaise, en décembre dernier, Kristalina Georgieva, Directrice générale du Fonds monétaire international, FMI, avait affirmé que la RDC est une « lumière qui brille sur le continent africain ». Elle faisait référence aux prix élevés des matières premières et des réformes gouvernementales qui ont amélioré les finances publiques.

Ces perspectives annoncées pour la Rdc en 2022 loin d’être un acquis, exigeront beaucoup de travail et de sérieux aux institutions du pays. Ces dernières pourront vivre une expérience qui ne sera tout sauf une partie de loisirs, estiment certains observateurs.