Entrepreunariat : Qu’attendre de l’Anadec alors hier Opec ?

Entrepreunariat : Qu’attendre de l’Anadec alors hier Opec ?

L’Agence nationale de développement de l’entrepreneuriat congolais, ANADEC, vient d’être créée par le le gouvernement de la République démocratique du Congo, RDC, conformément au décret n°021/02 du 2 octobre 2021 avec des statuts d’un établissement public. Anadec est donc est la transformation de l’Office de promotion des petites et moyennes entreprises, OPEC.

Créée aux fins de mettre en place un dispositif institutionnel plus adéquat et ouvert, des accompagnements financiers et non financiers plus favorables et diversifiés, Anadec est présentée comme l’outil à travers lequel le gouvernement congolais entend apporter un « soutien intensif » aux PME et à l’artisanat. Ce, grâce aux piliers définis dans le Programme national de développement de l’entrepreneuriat au Congo. Il s’agit également de renforcer les capacités humaines et la promotion de l’esprit d’entreprise, avec une orientation vers la recherche et l’innovation, l’incitation de la majorité des micros, petites et moyennes entreprises agricoles à sortir de l’économie informelle pour être plus productifs et plus compétitifs sur les marchés tant intérieurs qu’extérieurs.

Le mercredi 12 janvier 2022 , à l’occasion du dévoilementà Kinshasa du logo de la nouvelle agence, le ministre d’État, ministre de l’Entrepreneuriat, des Petites et moyennes entreprises, Eustache Muhanzi a expliqué : « Depuis l’année 2020, un vent nouveau, un vent de changement souffle sur l’écosystème entrepreneurial congolais. Il va sans dire que les raisons de ce changement sont dictées par le statu quo observé depuis plusieurs décennies avec les difficultés conjoncturelles et structurelles économiques qu’a connu le pays. Ces difficultés sont elles-mêmes liées à une crise économique due à des chocs internes et externes de diverses natures ».

A noter que dans le processus de cette transformation, les agents et cadres de l’ex OPEC venus de Kinshasa et des provinces, ont bénéficié de plusieurs formations en renforcements de capacités, assuréées par Setym Intenational inc. du Canada , un des leaders mondial dans ce domaine. Les sessions de formation se sont déroulées à Kinshasa dans les locaux de l’Ecole nationale d’Administration, ENA, et à Abidjan dans un des centres de formation de Setym à travers le monde. De la Communication à l’Informatique, en passant par la Gestion financière, la Gestion des ressources humaines, la gestion des incubateurs, la Législation, etc., ces formations ont duré plusieurs mois et se sont clôturées le 24 Décembre 2021. Le financement a été assuré par la Banque africaine de développement, BAD.