Le sommet de la SADC a livré ses secrets

Le sommet de la SADC a livré ses secrets

La Communauté de développement de l’Afrique australe, SADC, a accepté d’étendre sa mission de sécurité au Mozambique, où les forces de défense ont cherché à rétablir l’ordre dans la province troublée de Cabo Delgado. La République démocratique du Congo, RDC, a pris une part active à ce sommet, avec la présence de son Chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

La décision a été annoncée dans un communiqué après le sommet de mardi à Lilongwe, au Malawi. Le sommet extraordinaire, accueilli par le président Lazarus Chakwera, a réuni 14 chefs d’États membres ou leurs représentants.

Parmi eux, le président Filipe Jacinto Nyusi du Mozambique, qui a demandé de l’aide pour contrer la menace extrémiste dans la province nord-est du pays, le long de la frontière partagée avec la Tanzanie.

La SADC a reconnu que bien que certains progrès aient été réalisés, la menace des extrémistes armés demeure. Les États membres soutiennent la mission depuis avril 2021.

Le Président Tshisekedi a eu, à l’occasion de ce sommet, des entretiens en tête-à-tête avec ses homologues sud-africain, Cyril Ramaphosa et Hakainde Hichilema de la Zambie.

Avec le sud-africain Ramaphosa, il a été question des relations bilatérales entre leurs deux pays. Les deux Chefs d’Etat ont pris à cet effet l’engagement de renforcer la coopération dans les domaines politique, économique, sécuritaire et de promotion des investissements.

L’entretien en aparté entre Félix Tshisekedi et son homologue zambien, Hakainde Hichilema, a été aussi l’occasion d’évoquer le renforcement de la coopération bilatérale entre la RDC et la Zambie.

A noter que la Mission de la SADC au Mozambique, SAMIM, attire ses troupes d’Angola, du Botswana, de la République démocratique du Congo, du Lesotho, du Malawi, d’Afrique du Sud, de Tanzanie et de Zambie.

Laisser un commentaire