Bakambu à l’OM ou le bruyant retour aux sources d’un léopard

Bakambu à l’OM ou le bruyant retour aux sources d’un léopard

L’attaquant congolais de 30 ans, né en région parisienne et formé à Sochaux, avait quitté le Doubs pour découvrir les championnats turcs, espagnol avec Villarreal et donc chinois au Beijing Guoan. Le retour en France de Cédric Bakambu qui vient de signer ce 13 janvier 2022 à l’Olympique de Marseille pour deux ans et demi, est un choix judicieux pour ce léopard surnommé « Baka’Goal » pour être un monsieur but.

Contrat signé le 13 Janvier 2022, dans le 13ème département de France, c’est-à-dire Bouches-du-Rhône, dont Marseille est la préfecture du département. D’où le numéro 13 que portera Bakambu à l’Olympic de Marseille, où il est décrit tel « un attaquant aguerri, finisseur et une arme offensive de plus au sein de l’effectif de Jorge Sampaoli« . Une arrivée qui fait beaucoup de bruit.

Coup de maître…

C’est en tout cas l’avis de plusieurs analystes du football. Bakambu à Marseilles, dans la Ligue 1 française, est tout ce qu’il fallait à cet avant-centre hors-paire de revenir sur le devant de la scène après un passage sous-médiatisé en Chine, où il est sorti pourtant meilleur buteur de la Super League chinoise en 2020.

Cédric Bakambu était libre depuis le 31 décembre et plusieurs clubs de Ligue 1 s’intéressaient à son profil. Il s’agit de la première recrue de l’OM lors du mercato hivernal, qui viendra renforcer l’attaque marseillaise, animée par le Polonais Arkadiusz Milik et actuellement privée de Bamba Dieng, parti à la CAN avec le Sénégal.

Un parcours flatteur…

L’ancien international français des moins de 19 ans, vainqueur de l’Euro de la catégorie avant d’opter pour la RD Congo, compte 38 apparitions avec la sélection congolaise, pour 13 buts inscrits. Avec son équipe nationale, il doit disputer en mars 2022 les barrages qualificatifs pour le Mondial-2022 au Qatar mais ne dispute pas la CAN.

C’est un retour en Ligue 1 pour cet avant-centre mobile et technique qui a fait les beaux jours de Sochaux (2010-2014), Bursaspor en Turquie (2014-2015) et Villarreal en Espagne (2015-2018).

En 2018, le natif d’Ivry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, avait rejoint le Beijing Guoan pour 40 millions d’euros selon la presse locale, avant de décrocher en 2020 le titre de meilleur buteur de la Super League chinoise (11 buts).

En RDC, les amoureux du ballon rond ont tous ou presque applaudi cette arrivée de leur star à l’OM, en France. Et la plupart n’hésitent même pas à se déclarer désormais fan de l’OM.

Laisser un commentaire