Adieu Qatar 2022 pour la RDC ! Le film…

Adieu Qatar 2022 pour la RDC ! Le film…

Après avoir concédé un match nul d’un but au match aller le 24 Mars dernier à Kinshasa, dans une confrontation pourtant à sa portée, la République démocratique du Congo, RDC, a fini dans la gueule des Lions de l’Atlas marocains au match retour à Casablanca.  Le Maroc n’a pas tremblé en corrigeant la RD Congo 4-1 ce mardi 29 Mars à Casablanca en barrage retour de la Coupe du monde 2022.

A l’entrée de jeu, le Onze de départ pour chacune des équipes affichait pour le Maroc : Bounou – Hakimi, El Yamiq, Saiss, Aguerd, Masina – Amrabat, Amallah, Ounahi – El Kaabi, Tissoudali. Et Kiassumbua – Luyindama, Mbemba, Tisserand – Amale, Bastien, Kayembe, Masuaku – Elia, Bakambu, Wissa pour la RDC. C’est dans un stade Mohamed VI chauffé à blanc, mettant face à face plus de 80.000 supporters marocains à environ 2000 congolais, que s’est déroulé cette énième rencontre entre les deux sélections.

Bien que sous pression, les Lions de l’Atlas entraient bien dans la partie malgré les sorties sur blessure du défenseur central El Yamiq, et du gardien Bounou, contraint de céder sa place suite à un choc à la tête après une longue interruption. Si les hommes de Vahid Halilhodzic ne parvenaient pas à exploiter une perte de balle congolaise, l’Angevin Ounahi, titulaire surprise, se chargeait de leur enlever une grosse épine du pied en marquant d’une belle reprise sur un ballon mal repoussé (1-0, 21e).

Dominateurs à défaut d’être brillants, les Marocains faisaient parler leur efficacité avant la pause en doublant la mise par Tissoudali, déjà auteur du but égalisateur à l’aller (2-0, 45e+7). Là aussi, la défense des Léopards aurait pu mieux faire pour se dégager… Quasiment inoffensifs, les hommes d’Hector Cuper sombraient définitivement au retour des vestiaires sur un doublé d’Ounahi, servi par Tissoudali (3-0, 54e).

Ce but avait le mérite de piquer l’orgueil des Léopards qui se montraient enfin menaçants mais Wissa manquait le cadre tandis qu’Ounahi effectuait un sauvetage sur sa ligne ! Pas de quoi faire douter les locaux. Après un poteau de Tissoudali, Ounahi, décidément dans tous les bons coups, effectuait un tir, repoussé par Kiassumbua sur Hakimi pour le 4-0 (70e). Entré en jeu, le local de l’étape, Ben Malango, ex-buteur du Raja Casablanca, sauvait ensuite l’honneur en marquant d’un superbe enchaînement contrôle de la poitrine-reprise en pivot (4-1, 77e). Mais il en faudra plus pour consoler des Congolais qui étaient parvenus à faire douter les Marocains à l’aller.

Ce sont bien les Lions de l’Atlas qui iront au Qatar pour disputer un deuxième Mondial consécutif ! Les Léopards de la RDC qui espéraient retrouver ce challenge mondial 48 ans après leur participation en 1974 en Allemagne n’ont pas réussi à déjouer les pronostics les plus logiques.