Mines : Baisse de production du diamant, de l’or et du manganèse au second trimestre 2022 en RDC

Mines : Baisse de production du diamant, de l’or et du manganèse au second trimestre 2022 en RDC

Les statistiques minières provisoires et partielles au premier semestre 2022 en République démocratique du Congo, RDC, viennent d’être rendues publiques par la Cellule technique de coordination et de planification minière, CTCPM. Il ressort de ces données que si la plupart des secteurs miniers progressent au cours du second trimestre, d’autres ont plutôt affiché des résultats à la baisse pour des raisons qui restent encore à expliquer.

En effet, excepté donc le diamant, le zinc, l’or et le manganèse, d’autres secteurs miniers affichent une nette amélioration au cours de cette période sous revue, d’après des informations auxquelles votre média a eu accès.

Dans la filière diamantifère, le diamant affiche une production de 2 445 973 carats au premier trimestre 2022 contre 2 135 706,13 carats soit une baisse de 310 266, 87 carat. Ce qui induit un résultat de 4 581 679,13 carat entre janvier et juin de l’année en cours par rapport à 5 898 112,76 carat l’an passé pour une chute de 1 316 433, 63 carat. Cette performance se répercute sur les exportations qui s’élèvent à 52 997 253,83 carats l’an passé et 29 652 854,69 au 2ème semestre cette année pour une baisse de 23, 344 399,14 carat. Par conséquent l’on enregistre 6 371 729,27 carats au premier semestre 2021 contre 6 225 222,84 tonnes au 1er semestre 2022 soit une chute de 614 506,43 carats.

Par contre, en ce qui concerne la filière stannifère, les exportations de la cassitérite d’exploitation artisanale au 1er semestre 2022, la Ctcpm indique 3 233,99 et 4 558,78 tonnes entre janvier et mars contre 4 558,78 au second trimestre pour une augmentation de 1324,79 tonnes. La production du coltan est également en hausse de 9670804 tonnes soit 24 955 922 au deuxième trimestre par rapport à 15 285 118 tonnes entre janvier et mars de l’année en cours.

Même satisfaction pour la production du Wolframite qui est partie de 23,51 au premier trimestre contre 38,03 tonnes au second trimestre soit une hausse de 14,52 tonnes.

Dans le secteur aurifère, la production de l’or ne fait pas bonne impression au second trimestre 2022 (6 414,21 tonnes) comparé à 6 693,12 tonnes au cours des trois premiers mois soit une baisse de 278,91 tonnes. Par conséquent, l’on note un vide de 2936,03 tonnes entre 15 663,47 tonnes au premier semestre 2021 et 12 727,44 52 tonnes au second semestre 2022.

Pour ce qui est de l’évolution des ventes (locales+exportations) de la filière cupro-cobaltifère, le zinc enregistre certes une bonne performance au second trimestre (3 609,91 tonnes) contre 2 764,81 tonnes au premier trimestre soit 845,1 tonnes mais sa production est en baisse de 1311 tonnes comparé au premier semestre l’an dernier soit 7 685,73 tonnes et 374,73 tonnes en 2022.

Au second trimestre 2022, le cuivre et le cobalt enregistrent respectivement 571 159,87 tonnes (contre 573 805,87 tonnes) et 30 271,65(contre 502,99 au premier trimestre) une augmentation respective de 2646 tonnes et 1231,34 tonnes. Pour le concentré de manganèse ; l’on a 5 821,81 à fin mars 2022 et 2 928,01 tonnes trois mois après soit une baisse de 2893,8 tonnes.