Agression rwandaise : Les USA se réjouissent de la trêve… au détriment de la RDC

Agression rwandaise : Les USA se réjouissent de la trêve… au détriment de la RDC

Les États-Unis d’Amérique, USA, à travers une note de la porte-parole du Conseil National de Sécurité, Adrienne Watson, saluent la trêve humanitaire de deux semaines à laquelle se sont engagées les parties dans l’agression rwandaise à l’est de la République Démocratique du Congo, RDC.

 

Le communiqué indique en effet que la situation humanitaire au Nord-Kivu « est désastreuse, avec environ 3 millions de personnes déplacées à l’intérieur de la province. La récente intensification des combats au Nord-Kivu a empêché les travailleurs humanitaires d’atteindre des centaines de milliers de personnes déplacées à l’intérieur de la province ». zone autour de Kanyabayonga et ont chassé plus de 100 000 personnes de leurs foyers.

 

La trêve humanitaire de deux semaines, ayant débuté le vendredi 5 juillet à minuit, heure locale, pour durer jusqu’au 19 juillet, obligera les parties dans cette agression rwandaise à faire taire leurs armes et à permettre le retour volontaire des personnes déplacées et à fournir des secours humanitaires. personnel ayant un accès illimité aux populations vulnérables. La trêve couvre les zones d’hostilités qui touchent le plus les populations civiles.

 

Cette évolution résulte de mesures de confiance entreprises lors du voyage de la directrice du renseignement national, DNI,  Avril Haines en RDC et au Rwanda en Novembre de l’année dernière, et ses engagements ultérieurs avec les présidents Félix Tshisekedi de la RDC et Paul Kagame du Rwanda.

 

Pour plusieurs observateurs, les différentes trêves observées dans ce conflit ont souvent bénéficié à l’armée rwandaise ainsi qu’à leurs valets du M23. Ces derniers profitent de l’occasion pour faire avancer leurs pions et rafler de territoires congolais. La naïveté est donc interdite aux Congolais.

SVP ! Aimez et Partagez
Pin Share
RSS
Suivez par Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share