Après le projet de loi « Tshiani », voici le projet de loi sur le Tribalisme

Après le projet de loi « Tshiani », voici le projet de loi sur le Tribalisme
En avant-plan, Noël Tshiani et Fiyou Ndondoboni (Photo droits tiers)

Alors que le projet de loi dite « Tshiani », du nom de son auteur, est encore au centre d’une vive polémique au sein de la société congolaise particulièrement, un autre projet de loi est en gestation, sur le Tribalisme. Une initiative qui est l’œuvre de Fiyou Ndondoboni, président du parti politique Orange.

La rencontre qui a eu lieu le lundi 4 Avril 2023 à Kinshasa entre les deux acteurs politiques congolais, Noêl Tshiani d’une part et Fiyou Ndondoboni d’autre part, aura été révélatrice d’une nouvelle initiative de projet de loi, sur le Tribalisme cette fois.

Le président du parti Orange qui était allé vers Noël Tshiani pour apporter son soutien au controversé projet de loi dite « de père et de mère » ou « loi Tshiani » qui vise à réserver les fonctions de souveraineté aux seules personnes nées de père et de mère Congolais, en a profité pour parler notamment de son projet de loi en gestation.

« Nous, nous avons comme projet de loi sur le tribalisme, et nous avons dit que nous allons proposer également que dans toutes les provinces pour consolider l’unité nationale de notre pays, que les gouverneurs ne soient plus jamais des originaires de provinces, alors quand on aura une situation où les gouverneurs ne sont plus originaires de province, nous allons consolider notre unité nationale et négliger le tribalisme ».

En réaction, l’initiateur de la proposition de loi dite « de père et de mère congolais », a exprimé sa satisfaction pour ce soutien lui apporté.

« Je suis très honoré ce matin de recevoir le président Fiyou Ndondoboni et son parti politique. Ils sont venus nous témoigner le soutien par rapport à l’initiative de la proposition de Loi Tshiani de verrouillage des fonctions de souveraineté et d’irrévocabilité de la nationalité congolaise d’origine. Et nous avons échangé, ils avaient des questions à poser pour comprendre exactement si la loi répondait aux préoccupations qu’ils avaient », a indiqué Noël Tshiani.

Il sied de souligner que le parti politique Orange que dirige Fiyou Ndondoboni est membre de l’Union sacrée de la nation, plateforme politique de soutien au Chef de l’Etat Congolais Félix Tshisekedi.

SVP ! Aimez et Partagez
Pin Share
RSS
Suivez par Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share