Après une visite à Kigali, les Sukhoi des Fardc crachent du feu sur les M23

Après une visite à Kigali, les Sukhoi des Fardc crachent du feu sur les M23

Depuis l’appel à la mobilisation générale  fait par le Président Congolais Félix Tshisekedi à ses compatriotes contre l’agression rwandaise sous-couvert du M23, les choses semblent bouger sur le front militaire à l’Est de la République démocratique du Congo, RDC. Enrôlements massifs de jeunes dans l’armée, déploiement d’avions de chasse, survol du territoire rwandais et bombardements des zones ennemies. Un cocktail révélateur de la nouvelle posture prise par la Rdc dans cette guerre.

Avions Sukhoi-25 des Forces armées de la Rd Congo, FARDC, sur l’aéroport de Goma dans le Nord-Kivu
(Photo droits tiers)

Depuis le dimanche 6 Novembre 2022, l’armée congolaise a déployé deux avions de chasse Sukhoï-25 dans la province du Nord-Kivu, théâtre d’affrontements armés contre les rebelles du M23 soutenus par le Rwanda, et l’un de ces appareils a été accusé dès lundi par le Rwanda d’avoir violé son espace aérien, un survol « malencontreux » selon Kinshasa.

« Un avion de chasse Sukhoi-25 de la République démocratique du Congo a violé l’espace aérien rwandais à 11h20 ce matin et s’est brièvement posé à l’aéroport de Rubavu dans la province de l’Ouest », a souligné lundi 7 Novembre 2022 un communiqué du porte-parole du gouvernement rwandais.

« Le gouvernement vient d’apprendre que dans le cadre des vols de reconnaissance qu’effectuent les Forces Armées de la République démocratique du Congo, un avion congolais de type Sukhoï-25 non armé a malencontreusement survolé l’espace aérien de la République du Rwanda, à la frontière des deux pays, ce lundi 7 novembre 2022 », a répliqué Kinshasa, par le porte-parole du Gouvernement, le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya.

Ce mardi 8 Novembre 2022, plusieurs sources affirment l’entrée en scène de l’aviation congolaise contre les agresseurs. Une campagne de bombardements bat son plein, avec de frappes aériennes sur différentes positions des rebelles du M23 soutenus par le Rwanda. De déplacements massifs des civils sont signalés à Bunagana, la population se dirigeant encore en Ouganda pour trouver refuge, apprend-on encore.

Entretemps, de milliers de jeunes congolais se font enrôler en masses dans les différentes provinces du pays, répondant ainsi à l’appel lancé le jeudi 3 Novembre par le Président Félix Tshisekedi dans son discours de mobilisation générale fait à la nation.

Lire également : https://lesnews.cd/2022/11/03/tshisekedi-decrete-la-mobilisation-generale-et-met-en-garde-tous-les-traitres/

Il sied de rappeler qu’après avoir été défait en 2013 par l’armée congolaise et les Casques bleus, le M23 qui a repris les armes fin 2021 avec le soutien actif de l’armée rawandaise, a gagné du terrain dans l’est de la RDC, s’emparant notamment de trois cités importantes, Bunagana, Kiwanja et Rutshuru-centre à 70 kilomètres de la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, frontalière avec le Rwanda et l’Ouganda.