Couples : Le priapisme, ce mal qui « tue » les hommes (-18)

Couples : Le priapisme, ce mal qui « tue » les hommes (-18)

Adults only.

Le priapisme est un trouble masculin qui se traduit par une érection persistante qui dure plus de 4 heures sans stimulation sexuelle. Dans cet article, il est expliqué les différents types de priapisme dont peut souffrir un homme et comment les traiter.

 

Le priapisme est caractérisé par une érection persistante, plus de 4 heures, sans stimulation sexuelle et qui n’aboutit à aucune éjaculation. Ce trouble touche généralement les hommes entre 40 et 50 ans. Une prise en charge est indispensable puisque cela peut endommager la fonction érectile de l’homme.

 

Les différents types de priapisme

 

Le priapisme ischémique : ça concerne 95% des cas. Il est dû à un faible débit sanguin et il se manifeste par les symptômes suivants :

  • Erection douloureuse ;
  • Rigidité importante.

 

Le patient doit être pris en charge rapidement afin d’éviter d’avoir d’autres troubles érectiles.

 

Le priapisme non ischémique : dans ce cas précis, il est dû au contraire à un faible débit sanguin. L’érection est moins rigide et la plupart du temps elle est moins douloureuse. Dans 60 à 70% des cas, le trouble se résolve par lui-même.

 

Le priapisme récidivant : ce troisième type de priapisme se manifeste par une érection intermittente et récurrente. Il est à traiter au cas par cas et peut être prévenu avec un traitement hormonal.

 

Les traitements possibles pour traiter le priapisme

 

Selon le World Journal of Men’s Health, il est fondamental de bien savoir de quel type de priapisme souffre le patient afin de le soigner avec le traitement adapté. Ce traitement aura pour but la détumescence, soit un retour à la normale du pénis ainsi que le maintien de toutes les fonctions érectiles.

 

Les causes de ce trouble seraient l’utilisation de médicaments contre l’impuissance, l’abus d’alcool, de drogues, un traumatisme du périnée ou encore un dérèglement du taux d’hémoglobine (drépanocytose).

 

Afin de soulager le patient, quatre traitements sont envisageables :

 

La ponction : aspiration du sang dans la zone du corps caverneux de la verge.

 

L’injection, si la ponction n’a pas marché, d’un agent sympathomimétique qui aura pour but de contacter les muscles dans le but de voir un retour à la normale du pénis.

 

La chirurgie est utilisée dans les cas de priapisme de plus de 48 heures et pour lesquels les premiers traitements se sont avérés inefficaces.

 

La prothèse pénienne, qui permet le gonflement et le dégonflement de la verge est utilisée dans les cas où aucun des trois traitements cités précédemment n’a fonctionné.

 

En résumé, le priapisme désigne une érection persistante non souhaitée. Cette situation peut se produire spontanément ou être due à certains antidépresseurs ou médicaments contre la dysfonction érectile.

Les symptômes se caractérisent par une érection qui dure plus de quatre heures ou qui reprend par intermittence pendant plusieurs heures. Le pénis est généralement douloureux ou sensible.

Le patient doit être traité rapidement, que ce soit par un drainage pour faire sortir le sang du pénis (aspiration) ou par des médicaments pour restreindre le flux sanguin dans le pénis.

 

LesNews/Bebes&Mamans

SVP ! Aimez et Partagez
Pin Share
RSS
Suivez par Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share