Dossier blocs pétroliers et gaziers : Ce qu’en pense Jean-Marie Elesse…

Dossier blocs pétroliers et gaziers : Ce qu’en pense Jean-Marie Elesse…

L’option d’exploitation par la République démocratique du Congo, RDC, de ses 27 blocs pétroliers et 3 gaziers, dont les appels d’offres ont été lancés solennellement par le Président Congolais Félix Tshisekedi le 28 Juillet dernier, a franchi une autre étape déterminante, avec la tenue de la séance publique de dépouillement de plis de 3 blocs gaziers. L’événement a eu lieu le mercredi 12 Octobre 2022 à Kinshasa, en présence des différents soumissionnaires et d’un parterre d’invités, sous la supervision du ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu. Ce dossier qui fait agiter plus d’une puissance dans le monde ainsi que certaines organisations internationales, a notamment fait réagir Jean-Marie Elesse.

Lire également : https://lesnews.cd/2022/10/12/exploitation-blocs-petroliers-et-gaziers-la-rdc-persiste-et-signe-face-aux-etats-unis/

« La richesse créée de façon révolutionnaire à l’instar de l’appel d’offre international sur nos gisements pétroliers offre l’occasion au Président de la République de démontrer à notre classe dirigeante que l’avenir n’est pas fait pour les mauviettes politiques… Total soutien Didier Budimbu ! », a déclaré en substance Jean-Marie Elesse sur son compte Twitter.

Approché par la rédaction de votre média pour plus des détails, le président national du Rassemblement pour la Reconstruction de la RD Congo, RRC, n’a pas mis des gants pour expliciter davantage sa position.

Une attitude de Jean-Marie Elesse, Président du Rassemblement pour la Reconstruction de la RD Congo, RRC
(Photo droits tiers)

« Il est inadmissible que des puissances et autres organisations de ce monde cherchent à se dresser aujourd’hui contre la RDC, pays souverain, dans le but de l’empêcher à exploiter ses richesses pouvant garantir un bon avenir à son peuple et à sa postérité. Surtout que pour le cas présent des blocs pétroliers et gaziers les choses se passent sous la gouvernance inédite du pays par le Président Félix Tshisekedi ». Et de d’interroger « Qui ne sait pas que l’actuel Chef de l’Etat est vraiment soucieux du développement du pays et de l’épanouissement du Peuple Congolais ? ».

Depuis que la RDC a annoncé le changement de sa politique en matière d’hydrocarbures avec l’exploitation de ses blocs pétroliers et gaziers, de critiques vont aussi dans le sens de craindre un sérieux problème dans ce pays où des minerais ont été extraits depuis l’indépendance, mais que les bénéfices pour la population ont été minimes.

Pour Jean-Marie Elesse, personnalité politique membre de l’Union sacrée de la Nation, « Tous ceux qui manifestent des inquiétudes sur la destination des richesses que pourront générer l’exploitation de nos blocs pétroliers et gaziers, ne doivent pas perdre de vue que le Président Tshisekedi a fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille et les retombées sont aujourd’hui bien palpables avec notamment l’embellie sans précédent des recettes publiques, lesquelles permettent entre autres le financement sur fonds propres de plusieurs politiques sociales ainsi que des infrastructures à intérêt général. Ça sera sans nul doute aussi le cas avec la gestion de la manne pétrolière et gazières que les Congolais attendent bénéficier sous le leadership du premier d’entre eux ».

L’occasion faisant le larron, ce politicien de la génération des jeunes turcs de la Conférence nationale souveraine, CNS, n’a pas manqué d’attirer l’attention de tous pour éviter que le pays revive l’erreur monstrueuse avec le cas de la Gécamines. C’est un secret de polichinelle que la RDC a été roulé dans la farine par de supposés investisseurs qui, à la place d’amener des capitaux qu’il fallait, n’ont fait que jouer les courtiers au profit d’autres. Malheureusement depuis ce décennies maintenant, les minerais sortent du sous-sol de la RDC mais appartiennent à quelques entreprises minières occidentales et chinoises avec consentement de la RDC à l’époque. Car lorsqu’on parle de millions de tonnes de Cuivres, Cobalts, Or, Diamants, Zincs,… exportés par la RDC, d’aucuns croient que c’est le gouvernement qui les vende et récupère à contre partie l’argent au profit du pays, alors c’est non. C’est plutôt 5 à 6 entreprises occidentales qui en ont droit et la RDC attend des miettes à travers la Gécamines tel que prévu et consenti.

Il sied de noter qu’après une durée de trois mois comme prévue après le lancement d’appels d’offres, le dépouillement public de plis était une opération d’importance capitale aux yeux d’investisseurs qui voulaient confirmer la transparence et l’égalité de chance pour tous les soumissionnaires. Cela étant fait, le ministre des hydrocarbures, Didier Budimbu a, à l’occasion, invité les différents soumissionnaires à récupérer le cahier des charges pour permettre à l’État congolais de finaliser au plus tard fin octobre, la signature de contrat de partage de production, CPP, avec les entreprises sélectionnées.

Face au travail abattu par le ministre Budimbu dans ce dossier et que d’aucuns jugent d’ailleurs de remarquablement efficace, Jean-Marie Elesse n’est pas resté non plus indifférent.

« Ce dossier d’exploitation des blocs pétroliers et gaziers est très déterminant pour l’avenir de notre pays. J’encourage le ministre Didier Budimbu à tenir vraiment bon et à maintenir ce bon cap fixé par le Président de la République Félix Tshisekedi », a-t-il conclu.