Dossier réfugiés : La colère de Kinshasa sur Kigali

Dossier réfugiés : La colère de Kinshasa sur Kigali

La République démocratique du Congo, RDC, a accusé le mercredi 11 Janvier 2023 le Rwanda d’utiliser des réfugiés à des fins politiques, après que son voisin de l’est a déclaré qu’il n’accueillerait plus de personnes fuyant les violences en RDC.

Le lundi 9 Janvier dernier, le président rwandais Paul Kagame a déclaré que son pays « ne peut pas continuer à accueillir des réfugiés ». Pour lui, les réfugiés « ne sont pas le problème du Rwanda. Et nous allons nous assurer que tout le monde se rende compte que ce n’est pas le problème du Rwanda », amplifiant encore plus les tensions déjà vives entre les deux pays.

Face à ces déclarations de l’homme fort de Kigali, le Gouvernement de la RDC a réagi avec colère mercredi 11 Janvier, et a déclaré que ce discours était « la preuve que les droits de l’homme n’ont aucune valeur pour le président rwandais ». Kagame « fait chanter la communauté internationale sur des vies humaines », a déclaré Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement de la RDC.

Les réfugiés étaient « utilisés à des fins politiques », a ajouté Patrick Muyaya, accusant Kigali d’essayer de détourner l’attention internationale « de la responsabilité du Rwanda », notamment sur les massacres de Kishishe par ses pions du M23.

Lire également : https://lesnews.cd/2022/12/06/massacre-de-kishishe-le-bilan-salourdit-la-cpi-interessee/

L’insécurité récurrente dans la partie est de la Rdc, avec ces derniers mois des combats persistants dans la province du Nord-Kivu opposant les Forces armées de la Rdc, FARDC au M23 soutenu par le Rwanda. Une évidence établie par plusieurs enquêtes et condamnée par plusieurs pays du monde dont les Etats-Unis, mais que nie Kigali.

Cette situation de guerre fait monter les tensions en flèche, ce qui pousse évidemment de milliers de personnes à fuir les combats vers les États voisins, dont le Rwanda.

cet énième épisode du conflit congolo-rwandais pousse certains commentateurs à rappeler que la plus grande vague de réfugiés s’est faite du Rwanda vers la Rdc, avec plusieurs millions de rwandais qui avaient fui leur pays à la suite du génocide. C’était en 1994. Situation que d’aucuns qualifient d’ailleurs à la base de l’insécurité dans la partie orientale de la Rdc.