Energie : Le Congo s’apprête à démarrer sa production de GNL et se positionner en bonne place dans le monde

Energie : Le Congo s’apprête à démarrer sa production de GNL et se positionner en bonne place dans le monde
Photo d'illustration (Droits tiers)

La société énergétique mondiale Eni a célébré le départ des navires Tango Floating Liquefied Natural Gas, FLNG, et Excalibur Floating Storage Unit, FSU, de Dubaï vers les côtes de la République du Congo. Cette étape importante – qui a eu lieu le 21 octobre 2023 en présence du ministre congolais des Hydrocarbures Bruno Jean-Richard Itoua et de Maixent Raoul Ominga, directeur général de la Société nationale des pétroles du Congo – signale la réalisation imminente de la première phase du projet Congo LNG, dont le début de la production est prévu pour décembre 2023, d’après une dépêche de l’APO.

En tant que porte-parole du secteur énergétique africain et fervent défenseur de la réalisation de projets de gaz naturel liquéfié, GNL, à grande échelle en Afrique, la Chambre africaine de l’énergie, AEC, félicite le gouvernement du Congo et Eni pour cette étape importante.

Associé à un engagement louable en faveur de l’élimination totale du brûlage systématique de gaz, ce projet devrait faire progresser de manière significative la production de gaz dans le pays et servir de catalyseur pour une croissance durable et à long terme. En outre, cette réalisation est importante pour la République du Congo, car elle permet au pays d’émerger comme un acteur redoutable sur le marché mondial du GNL, souligne la dépêche.

À la lumière de ces développements, l’AEC soutient fermement cette réalisation monumentale. L’AEC est depuis longtemps un fervent défenseur du rôle que joue le gaz naturel dans l’avenir énergétique de l’Afrique.

Le projet Congo LNG illustre non seulement l’engagement de la République du Congo en faveur d’une production d’énergie responsable et durable, mais il souligne également le positionnement stratégique du pays dans le paysage énergétique mondial.

Des projets tels que l’initiative Congo LNG servent de catalyseurs à l’économie gazière en plein essor sur le continent. À l’approche de décembre 2023, tous les regards sont tournés vers la République du Congo, qui s’apprête à démarrer sa production de GNL. L’AEC, ainsi que la communauté mondiale de l’énergie, attendent avec impatience l’aube de cette nouvelle ère pour la République du Congo.

SVP ! Aimez et Partagez
Pin Share
RSS
Suivez par Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share