Gouvernement Sama Lukonde : Les futurs scénarios possibles

Gouvernement Sama Lukonde : Les futurs scénarios possibles

Le Chef de l’Etat Congolais Félix Tshisekedi a convoqué et présidé ce mercredi 28 Décembre le dernier Conseil des ministres de l’année 2022 du Gouvernement Sama Lukonde, amputé de trois de ses membres contraints à la démission. Les prochaines heures si pas les prochains jours deviennent synonymes de suspens, car tout peut arriver.

Au sujet du départ du ministre du Plan Christian Mwando, de celui de Transport et voies de communication Cherubin Okende et de la vice-ministre de la Santé Véronique Kilumba, certaines indiscrétions racontent que peu avant le Conseil des ministres, le Président Tshisekedi a demandé au Premier ministre de les faire venir, à l’instar du ministre Christophe Lutundula des Affaires Etrangères et Modeste Mutinga des Affaires Sociales et Actions humanitaires. Ce, alors qu’ils s’apprêtaient tous à prendre part à cette 81ème réunion de l’Exécutif national en présentiel. Ensuite il a été demandé à chacun de clarifier sa position par rapport au départ de Moïse Katumbi, leader d’Ensemble pour la République, formation politique dont ils sont tous issus. La suite est que les trois premiers ont été poussés à la démission suite à leur position exprimée et obligés de quitter la Cité de l’Union africaine.

Ainsi amputé, le Gouvernement Sama Lukonde doit normalement subir un remaniement technique, qui devra consister simplement au remplacement des trois ministres démissionnaires.

Cependant, le départ de ces trois ministres et l’entrée du pays dans l’année électorale, en 2023, se présente aussi telle une brèche, pour un remaniement a plus grande portée, par le remplacement d’un nombre important de membres du Gouvernement.

C’est un secret de polichinelle que plusieurs membres du Gouvernement Sama Lukonde font l’objet de fortes critiques dans l’opinion publique, leur travail étant jugé vraiment en deçà du tolérable. Un Gouvernement Sama Lukonde II fera alors l’affaire.

Tout ceci bien entendu dans le cas où Sama Lukonde garde la primature, une probabilité qui a toutes les chances.

Ce qui est vrai aussi est que des changements étaient attendus par l’opinion tant au niveau du Gouvernement qu’à celui du Cabinet du Président de la République. Certaines sources évoquaient déjà il y a quelques temps la volonté du Chef de l’Etat Congolais à faire bouger les choses dans ce sens. Le moment est alors bien propice pour cela pensent certains analystes.