Hydrocarbures : Le Congo réaffirme son engagement envers l’OPEP

Hydrocarbures : Le Congo réaffirme son engagement envers l’OPEP

La République du Congo, par la voix de son ministre des hydrocarbures, Bruno Jean-Richard Itoua, a annoncé le week-end la réaffirmation de l’engagement de son pays envers l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, OPEP. Ce, alors que plusieurs pays, dont africains, ont décidé de quitter cette organisation.

C’est en effet sur son compte Linkdin, que Bruno Jean-Richard Itoua s’est exprimé sur le sujet.

« La République du Congo réaffirme son engagement constant en faveur de la politique stratégique définie par le secrétaire général de l’OPEP et de l’OPEP+. Nous soutenons fermement les efforts visant à stabiliser et promouvoir le développement durable des marchés pétroliers, une approche cruciale pour l’avenir de notre secteur et de l’économie mondiale », a déclaré le ministre congolais des hydrocarbures.

Cette position du Congo intervient après que le Nigéria ait également réaffirmé son engagement envers l’OPEP.

Une attitude de Bruno Jean-Richard Itoua, ministre congolais des Hydrocarbures. (Photo droits tiers)

Pour Bruno Jean-Richard Itoua, la collaboration de son pays transcende les frontières et les continents.

« Nous réaffirmons notre ferme soutien à l’unité et à la cohésion au sein de l’OPEP et de l’OPEP+, où chaque membre, qu’il soit africain ou non, joue un rôle indispensable dans la réalisation de nos objectifs communs et dans le maintien de l’équilibre du marché pétrolier mondial. Notre collaboration transcende les frontières et les continents, reflétant notre engagement commun en faveur d’un avenir énergétique plus stable et plus prospère. Avec respect et détermination, la République du Congo continue de s’engager activement dans ce partenariat mondial, contribuant ainsi à façonner un avenir énergétique durable pour tous ».

Aux yeux de plusieurs analystes, la position du Congo de Sassaou-N’Guesso démontre un engagement solide envers la stabilité des marchés pétroliers et l’unité au sein de l’OPEP+. Cependant, il reste crucial de veiller à l’équilibre entre les intérêts nationaux et les objectifs mondiaux pour assurer un impact positif à long terme.

SVP ! Aimez et Partagez
Pin Share
RSS
Suivez par Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share